L'ACTUALITE DU STADE BAGNERAIS
l'actualité du SB
Liens utiles Revue de Presse SB Mag Club Partenaires Accueil

 

 
le magazine du stade bagnérais rugby
A la Une
2019/2020

Saison 2018/2019

Saison 2017/2018

Saison 2016/2017

Saison 2015/2016

Saison 2014/2015

 
l'actualité
 
Les Noirs savent ce qu'ils ont à faire dans ce derby capital                                                        
Une seule et unique chose en tête : gagner
Les Noirs se sont préparés à livrer un combat de plus de 80 minutes pour enfin remporter un derby face à Lannemezan.
Dimanche le doute n'aura pas sa place dans la tête des Stadistes, même pas le temps d'un regard, d'un quart de soupir. David Fourtané et Christophe Cazaux l'ont demandé aux joueurs avec beaucoup de fermeté mais aussi beaucoup d'enthousiasme "Il y a 80 minutes à jouer dimanche. 80 minutes, pas une de moins. On est capables de le faire. C'est dans les têtes qu'on sera capables de le faire. Mettre en application ce que l'on fait aux entraînements. Quand on le met, ça passe. Alors on va le faire", les mots de Fourtané dans le cercle des joueurs au sortir du match à Fleurance. Christophe Cazaux a connu les deux défaites la saison dernière face à Lannemezan, le coentraîneur n'a qu'une chose en tête, gagner ce premier derby dimanche sur ses terres Bagnéraises "On se l'est promis, les yeux dans les yeux". Pour le capitaine Olivier Pujo "On ne peut pas se contenter de ce qu'on fait. On joue un quart d'heure à Fleurance et on prend un point. En jouant tout le match c'est quatre points qu'on devait prendre. Dimanche il faudra jouer 80 minutes". La régularité amènera de la sérénité dans le camp Stadiste. Cette régularité il faudra l'avoir du coup d'envoi au coup de sifflet final. Pour le reste, on fait confiance aux Noirs qui peuvent réellement lancer leur championnat dans ce derby capital. Le président du Stade Bagnérais, Patrice Padroni, n'a eu qu'une seule phrase vendredi soir pour les entraîneurs "Vous direz aux joueur d'être à l'heure dimanche". Les supporters Bagnérais devront eux aussi arriver à l'heure à Cazenave qui verra en lever de rideau un autre derby chez les juniors entre Lourdes, premier de poule et Bagnères, second à un point. Deux derbies explosifs pour le prix d'un et un grand dimanche en Haute Bigorre.
Le week end des Stadistes.
Samedi
Ligue 1 U16 Bis. Saint Lys/Lombez - Bagnères (14h00 - Stade Paul Vignaux - Lombez).
Dimanche
Ligue 1 U19. Bagnères - Lourdes (13h30 - Stade Marcel Cazenave).
Espoirs. Lavaur - Bagnères (13h30 - Stade des Clauzades - Lavaur).
Fédérale 2 Féminine. Bagnères Baronnies - Coteaux de Chalosse (13h30 - Stade de La Plaine).
Fédérale 1. Bagnères - Lannemezan (15h30 - Stade Marcel Cazenave).
Le détail des rencontres : cliquez ici.
 
2019-10-18
 
       
 
Gaston Szabo et le banc ont sonné la révolte en seconde période                                                    
Un point qui peut compter
Bagnères revient de Fleurance avec le bonus défensif au prix d'une remontée pleine de détermination.
FLEURANCE 31 - BAGNÈRES 26 (BD) (MT 24-9).
Arbitre : Anthony Lac (Provence Alpes Côte d'Azur), assisté de Aurélien Salvat et Sylvain Jaymes (Nouvelle Aquitaine).
Pour Fleurance : 4 E Menabdishvili (13'), Clermont (27'), de pénalité (39'), Lanave (45') ; 1 P Gabriel (22') ; 3 T Bouisset (13', 27', 45').
Pour Bagnères : 3 E Gayri (60'), Reyes (67'), Dulucq (77') ; 3 P Lassalle (2', 11', 22') ; 1T Matier (67').
Stade Bagnérais : Dulucq ; Meynier, Dubarry, Cabanne, Arbaud, Lassalle (o), Arnauné (m) ; Gélédan, Malaret, Domecq ; Degrave, Dutrey ; Lisbani, Pujo (cap), Pambrun. Sont entrés en jeu : Gayri, Reyes, Szabo, Boada, Capberbet, Matier, Cayrolle.

Dix bonnes première minutes des Noirs, bonne occupation du terrain et bonne pression sur les Fleurantins qui se mettaient à la faute à deux reprises. Maxime Lassalle convertissait ses deux tentatives malgré un vent violent et capricieux. 6 à 0, et les Bagnérais perdaient subitement le fil du match. Sur la remise en jeu, le ballon était mal contrôlé dans les airs et profitait au pilier Fleurantins qui traversait les 22m quasiment sans opposition pour un premier essai transformé. Les Stadistes oubliaient les fondamentaux. Dominés en mêlée, contrariés en touche, les Noirs n'avaient plus de munitions. Ils devaient s'en remettre à leur seule défense. Bagnères allait encaisser deux nouveaux essais sur des phases statiques dans leurs 22m. Les Gersois profitaient de leur domination en mêlée à deux reprises. D'abord avec le départ derrière son pack du 3ème ligne centre Fleurantin qui franchissait le ligne, le second sur une nouvelle mêlée à 5m sur laquelle Bagnères, en infériorité numérique, concédait l'essai de pénalité. Fleurance regagnait les vestiaires avec une confortable avance de 15 points et un avantage psychologique certain.
L'orgueil des Bagnérais.
On pouvait craindre le pire lorsque les Bagnérais, toujours en infériorité numérique, encaissaient un nouvel essai dès la reprise. Avec 22 points de retard au tableau d'affichage, les Noirs auraient pu baisser les bras, s'écrouler, c'est en tous cas ce que les nombreux supporters qui avaient fait le déplacement craignaient. La suite du match allait leur donner tort. En même temps que l'entrée du "banc", la rencontre allait basculer en faveur des Stadistes plus forts dans tous les domaines, combat, mêlée, touche, tout ce qui avait manqué en première période. Pujo et ses coéquipiers pouvaient mettre enfin leur jeu en place. Sur un ballon porté après une pénal touche, Gaston Szabo franchissait bien relayé par Gaël Reyes et Quentin Gayri qui inscrivait le premier essai. Dans la continuité, une échappée en solitaire de Benjamin Arnauné mettait le feu dans la défense Fleurantine, mais le manque de soutien faisait avorter une belle occasion d'essai. Maxime Capberbet imitait son demi de mêlée quelques minutes plus tard. Le 3ème ligne Stadiste se faisait la belle au cœur de la défense Gersoise, retrouvait ses trois quarts en soutien qui enchaînaient jusqu'à quelques mètres de la ligne pour un ballon porté duquel s'extirpait Gaël Reyes pour un second essai. Fleurance était poussé dans ses derniers retranchement par des Bagnérais de plus en plus menaçants. Sur une attaque grand champ, Jordan Matier délivrait un coup de pied à suivre dans le dos de la défense, Laurent Meynier sur son aile et Romain Dulucq venu amener le surnombre de l'arrière prenaient de vitesse le rideau Bleu et Blanc. Dulucq était le plus prompt pour aplatir le troisième essai transformé par Matier. Bagnères privait Fleurance du bonus offensif et revenait à cinq points d'un adversaire aux abois qui multipliaient les arrêts de jeu, conciliabules interminables avant chaque touche ou mêlée, et autres "ficelles" pour faire tourner le chronomètre. Côté Bagnérais on aurait aimé que l'arbitre décompte ces longs temps morts chronophages, mais ce n'était pas le cas. Dommage. Les quelques minutes d'arrêts de jeu qui auraient du êtres accordées auraient peut être fait basculer le match.
Les réactions après le match.
 
 
2019-10-14
 
       
 
Le demi d'ouverture Théo Vidal auteur de tous les points du derby pour Bagnères                                           
Espoirs. Bagnères s'incline à Barbazan face à Tarbes
En infériorité numérique à deux reprises, le Stade Bagnérais doit se contenter du bonus défensif.
TARBES 22 - BAGNÈRES 18 (BD) (MT 16-9).
Arbitre : Jérémy Bergon (Occitanie).
Evolution du score : 0-3, 3-3, 3-6, 6-6, 13-6, 13-9, 16-12, 19-12, 22-12, 22-15, 22-18.

Pour Tarbes : 1 E Abat (24') ; 4 P (12', 22', 50', 60'), 1 T (24') Guillaume.
Pour Bagnères : 6 P Vidal (7', 17', 37', 41', 63', 70').
Stade Bagnérais : Deyris ; Motsch, Grimaud, Gallut, Barrère T. ; (o) Vidal, (m) Salette ; Sorbet, Barrère A., Ramalho ; Laporte, Martins ; Prat, Tisné (cap), Crespo. Sont entrés en jeu : Barros, Delpech, Bayac, Cha, Danos, Moro, Lang, Bude.

Sous une forte chaleur, ce derby s’annonçait haut en couleurs pour les Espoirs du Stade qui arrivaient en leader de la poule avec 3 points d’avance sur leur dauphin Tarbais. Les Bagnérais se voyaient sanctionnés dès la première action du match ce qui amenait Guillaume, le buteur Tarbais, à manquer de peu les perches. L’ouverture du score viendra du pied de Théo Vidal, cette courte avance ne tiendra pas longtemps puisque Guillaume recollait au score cinq minutes plus tard. Après vingt minutes de jeu, l’arbitre de la rencontre sanctionnait les Bagnérais d’un carton jaune, ce qui permettait aux Tarbais dans un premier de temps de revenir au score, Vidal ayant auparavant transformé sa deuxième pénalité, mais aussi et surtout de prendre l’avantage sur une percée du troisième ligne Abat qui allait inscrire le seul essai de la rencontre. Les deux formations rejoignaient les vestiaires sur le score de 16 à 9 en faveur des locaux.
Dès le retour sur la pelouse Vidal rapprochait les siens de l’égalisation 16-12 avant que Guillaume ne transforme une pénalité de plus. L’expulsion de Thomas Barrère pour un plaquage cathédrale ne facilitera pas la tâche des Bagnérais. Les Noirs, réduits à 14, se battront néanmoins jusqu’au bout à l’image des pénalités transformées de Vidal, ou des dix dernières minutes où ils occuperont le camp adverse sans trouver la faille dans la défense Tarbaise.
 
2019-10-14
 
       
 
C'est d'abord devant que le match s'est joué                                                                      
U19. Les Noirs maîtrisent leur match de bout en bout
Match abouti pour les Juniors Stadistes qui dominent Fleurance et bonifient leur victoire.
FLEURANCE 12 - BAGNÈRES 50 (BO) (MT 0-31).
Arbitre : Mariano Salazar (Occitanie).
Pour Fleurance : 2 E (43'', 75') ; 1 T (43')..
Pour Bagnères : 7 E Domerc (3'), Arnauné (12'), Abadie (30', 36'), Ruiz (33', 69'), Fourcade Thomas (53') ; 1 P (7'), 6 T (3', 12', 30', 33', 36', 69') Domerc.
Stade Bagnérais : Fourcade Thomas ; Lapaj, Abadie (cap), Cibat, Fourcade Thibaut, (o) Domerc, (m) Cazaux ; Dubau, El Khadiri, Maillard, Ruiz ; Carrère, Monmayrant, Manse. Sont entrés en jeu : Cendrès, Massias, Saura. Guyon.

On jouait depuis à peine trois minutes, lancement de jeu des trois quarts Fleurantin, interception de Domerc qui filait sous les poteaux. L'ouvreur Stadiste transformait son essai. A partir de là, les Noirs mettaient la main sur le match pour ne plus l'enlever. C'est en procédant dans l'ordre, les avants d'abord, les trois-quarts ensuite, que Abadie et ses coéquipiers construisaient méthodiquement leur match. Une pénalité de Domerc suivie d'un essai d'Arnauné qui concluait un bon mouvement de ses avants, et puis tout s'enchaînait pour les Noirs qui appliquaient les consignes à la lettre. Abadie puis Ruiz ponctuaient la première période par deux nouveaux essais eux aussi très bien construits. Cela allait trop vite et tapait trop fort pour de courageux Fleurantins menés 31 à 0 à la pause.
Une seconde période dans laquelle les Bagnérais passaient en mode gestion et des Fleurantins, touchés dans leur orgueil, qui mettaient tout en œuvre pour ouvrir leur compteur points. C'étaient les Noirs qui frappaient les premiers. Un "par-dessus" au pied de Domerc pour son capitaine Abadie qui récupérait le ballon pour aller sous les poteaux. Domerc transformait. Un belle réaction des Gersois leur permettait enfin de marquer un essai ce qui leur donnait du cœur à l'ouvrage. Les Bleu et Blanc mettaient la main sur le ballon mais leur domination était éphémère. Les Noirs plantaient une nouvelle banderille par l'intermédiaire de leur arrière Fourcade, puis une seconde par le 2nde ligne Ruiz qui comme Abadie signait un doublé. Un dernier essai des Fleurantins dans les arrêts de jeu concluait une partie durant laquelle les Bagnérais ont montré un rugby complet et performant. A confirmer à Cazenave dimanche à 13h30 face au leader Lourdais, en lever de rideau de Bagnères - Lannemezan.
Brice Abadie capitaine "Les avants ont fait le travail".
 
 
2019-10-13
 
       
 
Les Bagnérais ont fait jeu égal avec Fleurance pendant une heure                                                  
U16. Un quart d'heure de trop
Les Cadets craquent physiquement et mentalement en fin de match face à Fleurance.
FLEURANCE 25 (BO) - BAGNÈRES 6 (MT 8-6).
Arbitre : Romain Truchat (Occitanie).
Pour Fleurance : 4 E (33', 55', 66', 68') ; 1 P (17'), 1 T (66')..
Pour Bagnères : 2 P Rousse (23', 29'').
Stade Bagnérais : Rousse ; Lombard, Ducamp, Gobbe, Récappé ; (o) Sanz, (m) Petchot Gardia ; Harraca (cap), Tapie, Limoges ; Fourcade T., Bernès ; Danos, Jamin, Goux. Sont entrés en jeu : Gaye, Dubau, Pomès, Sarrat, Soucaze, Marguinal, Fourcade E.

Bagnères et Fleurance s'étaient déjà rencontrés il y a quelques semaines en Brassage National. Fleurance était venu s'imposer logiquement à Cazenave. Les Bagnérais avaient tiré les enseignements de cette rencontre dans laquelle la différence de gabarits avait fait tourner le match en faveur des Gersois. C'est en resserrant la défense que les Stadistes abordaient la partie, multipliant les plaquages aux jambes qui ne permettaient Fleurance d'enchaîner. Après avoir concédé trois points sur pénalité, les Noirs s'enhardissaient, débordant à plusieurs reprises la défense locale en mettant de la vitesse dans leur jeu. Deux échappées de Rousse avortaient à quelques mètres de la ligne. Un manque de lucidité de l'arrière Stadiste qui oubliait ses partenaires venus à hauteur tuait deux énormes occasions d'essais. Rousse se rattrapait en convertissant deux pénalités qui mettaient les siens devant au tableau d'affichage. Fleurance s'en remettait à la puissance de ses avants qui multipliaient les percussions sur la défense Stadiste. Une défense courageuse et solidaire qui allait céder juste avant la pause sur une charge du solide 3ème ligne centre Fleurantin qui résistait à deux plaquages pour un essai en coin non transformé. Fleurance menait de deux points à la mi-temps face à des Bagnérais qui remplissaient leur contrat.
Dès la reprise les Bleu et Blanc insistaient sur leur jeu de puissance usant petit à petit des Stadistes contraints de plus en plus à défendre. Ils allaient encaisser un seconde essai peu avant l'heure de jeu, moment où les coachs décidaient d'apporter du sang neuf en faisant entrer les remplaçants. Entrées infructueuses. Les Noirs se démobilisaient, manquaient de plus en plus de plaquages et allaient encaisser deux nouveaux essais dans les quatre dernières minutes qui leur faisaient perdre le point du bonus défensif. Un point qui aurait pourtant été mérité. Dommage que tous n'aient pas joué le jeu..
Sébastien Pambrun coentraîneur "Je suis dégoûté".
 
 
2019-10-13
 
       
 
David Fourtané et le groupe Stadiste savent qu'ils jouent déjà gros dimanche à Fleurance (Photo Bastien Arberet)               
Maintenant il faut conclure !
 Il y a obligation de résultat des Bagnérais à Fleurance pour pas se laisser distancer au classement.
Que peut-on reprocher aux Noirs. Certainement pas un manque d'investissement aux entraînements, certainement pas un manque d'engagement et de solidarité sur le terrain. Ce que l'on peut reprocher, ou plus exactement regretter, c'est le manque de finition de situations favorables que l'équipe se procure pendant un match. Pour preuve les deux grosses occasions d'essais en seconde mi-temps face à Blagnac qui, si elles avaient été concrétisées, auraient pu changer le sort du match. On a l'impression de se répéter, les Bagnérais ne sont pas assez tueurs dans la zone de marque. Il va falloir qu'ils le deviennent sans tarder. La peur de mal faire, le manque de confiance ou de concentration dans les moments importants doivent se dissiper dans les têtes. Les Bagnérais ne peuvent pas se permettre de se manquer à Fleurance sous peine de s'enliser dans les profondeurs du classement. Pour l'instant le Stade n'est pas distancé puisque seulement 4pts séparent les deux clubs mais il faut sérieusement songer à engranger des points. Ce sera difficile face à une équipe très joueuse, sur motivée sur ses terres, capable de renverser des situations plus que compromises. On l'a vu contre Lannemezan où, menés dans les dernières minutes, les Fleurantins ont su revenir au score pour finalement l'emporter. Bagnères a la capacité de faire un gros match en terre Gersoise où la discipline, la conquête, la rigueur défensive et l'efficacité dans les temps forts seront des clés essentielles pour revenir en Bigorre avec résultat.
Les Espoirs pour confirmer.
Et si la bande à Tisné tenait son match référence après l'écrasante victoire sur Lannemezan dimanche dernier à domicile. Cette fois-ci c'est Tarbes qui se dresse sur la route des Espoirs du Stade Bagnérais toujours invaincus en trois rencontres (victoires à domicile face à Saint Sulpice, à Graulhet, et à Cazenave contre Lannemezan) alors que Tarbes compte deux victoires (Lavaur et Graulhet à domicile) pour une défaite à Saint Sulpice. Un second derby consécutif où une fois encore c'est la première place de la poule qui est en jeu avec au départ un avantage de trois points pour les Stadistes sur leur dauphin Tarbais.
Les Féminines veulent bousculer la hiérarchie.
Deuxième journée et deuxième sortie des Louves. Après leur premier match à Lons soldé par un bonus défensif face à une équipe qui fait figure de favorite à la qualification pour les Play Off, les protégées du duo Abadie-Bech ont engrangé de la confiance mais pas encore des certitudes. C'est chez le leader Peyrehorade, qui a remporté son premier match en déplacement à Coteaux de Chalosse, que Lucie Bonneau et ses coéquipières vont aller se tester. Car il s'agit bien d'un test pour Les Louves Bagnères-Baronnies qui découvrent la Fédérale 2 cette saison. Les filles pourront compter sur leur solidarité et leur abnégation sur le terrain mais aussi sur un fond de jeu qui se met en place à force de travail aux entraînements.
Le week end des Stadistes.
Samedi
Ligue 1 U16. Fleurance - Bagnères (14h00 - Stade Marius Lacoste).
Ligue 1 U19. Fleurance - Bagnères (15h30 - Stade Marius Lacoste).
Dimanche
Espoirs. Tarbes - Bagnères (15h00 - Complexe sportif Pierre Bory de Barbazan Debat).
Fédérale 2 Féminine. Peyrehorade - Bagnères Baronnies (15h00 - Stade Joseph Dabadie).
Fédérale 1. Fleurance - Bagnères (15h30 - Stade Marius Lacoste).
Le détail des rencontres : cliquez ici.
 
2019-10-11
 
       
 
Bagnères et Blagnac les yeux dans les yeux malgré la défaite                                                     
Bagnères bien mal payé
La confrontation a été âpre avec des Bagnérais courageux et entreprenants qui s'inclinent à domicile face à Blagnac.
BAGNÈRES 13 - BLAGNAC 22 (MT13-10).
Arbitre : Nicolas Bridoux (Nouvelle Aquitaine), assisté à la touche par Aurélien Salvat et Stéphane Ducos (Nouvelle Aquitaine).
Bagnères : 1 E Dubarry (1') ; 1 T (1'), 2 P (37',40'+2) Matier.
Blagnac : 1 E Martin (13'), 1 T Augustin (14'), 5 P Bouyxou (4'), Augustin (44',48',59',65').
Stade Bagnérais : Dulucq ; Garlat, Dubarry, Cabanne, Matier ; (o) Lassalle, (m) Cayrolle ; Gayri, Capberbet, Malaret ; Dupont, Elgujauri ; Basile, Pujo (cap), Reyes. Sont entrés en jeu : Pambrun, Acosta, Dutrey, Domecq, Arnauné, Vidal, Pucheu, Boada.

"J'ai de la peine pour mes joueurs. Ils ont tout donné et sont mal récompensés", les seuls mots de David Fourtané dans les vestiaires alors que Christophe Cazaux restait lui silencieux. De la déception, pas mal de frustration, et beaucoup d'incompréhension sur un arbitrage qui n'a sanctionné qu'une équipe, notamment en seconde mi-temps. Ceci dit, Blagnac est une grosse écurie, tout le monde le reconnaissait à la fin du match, mais Bagnères n'a pas connu la même considération arbitrale au vu de la prestation que Olivier Pujo et ses coéquipiers ont fourni pendant toute la partie. Le match ne pouvait pas mieux commencer. L'arrière Blagnacais sous pression dans ses 22m voyait son dégagement au pied contré par Arnaud Dubarry qui récupérait le ballon pour aller marquer sous les poteaux. Jordan Matier transformait. Le Stade, supporté de bout en bout par un formidable public, menait 7 à 0 après seulement une minute de jeu. Blagnac réagissait en faisant parler son physique et sa vitesse, mais le jeu des haut-garonnais était perturbé par le harcèlement défensif de chaque instant de la bande à Pujo. Les hommes de Christophe Deylaud qui avaient réduit l'écart sur pénalité trouvait la faille au quart d'heure de jeu avec un essai qui leur donnait trois points d'avance. Présents dans le combat, les Noirs faisaient face à la puissance Blagnacaise. Sur un ballon de récupération, Hugo Garlat tapait à suivre par dessus la défense, l'ailier Stadiste arrivait le premier dans l'en-but mais le ballon sortait de peu hors des limites du terrain.. La fin de la première période était à l'avantage des Noirs qui poussaient à deux reprises Blagnac à la faute. Jordan Matier se chargeait de convertit deux pénalités pour donner le score aux siens (13-10) avant de regagner les vestiaires.
Un manque de maîtrise, de lucidité, mais toujours beaucoup d'envie.
Le second acte changeait de visage, l'arbitrage aussi. Blagnac revenait avec un jeu plus simple, appuyé sur sa conquête et sa puissance en mêlée, cherchant à mettre les Bagnérais à la faute. Seul le pied de leur buteur permettait aux haut-garonnais de creuser l'écart. Lés Noirs étaient pénalisés, souvent la faute à un trop plein d'envie, mais ne baissaient jamais la garde, repoussant à coups de plaquages les assauts visiteurs. Les Pujo, Malaret, Dupont et consorts ne ménageait pas leurs efforts. Les Stadistes n'oubliaient pas pour autant de jouer. Maxime Lassalle s'échappait au cœur de la Blagnacaise, servait Paul Pambrun à quelques mètres de la ligne, mais le talonneur des Noirs entré en cours de jeu ne parvenait pas à se saisir du ballon. Première occasion manquée. Le même Lassalle se faisait la belle quelques minutes plus tard, entrait dans les 22m adverses mais oubliait de donner le ballon pour un essai qui paraissait tout fait. Seconde occasion gâchée. A ce niveau là cela ne pardonne pas. Les Blagnacais durcissaient le jeu à l'image de ce plaquage à deux, qui plus est à la tête, sur l'arrière Romain Dulucq qui restait de longues minutes au sol. Un geste habituellement sanctionné d'un carton rouge mais M. Bridoux en jugeait autrement. Des regrets, de la frustration, et une défaite dont les Stadistes n'ont pas à rougir. Il manque simplement au moins le point du bonus défensif qui aurait été amplement mérite, même face à beaucoup plus fort.
Les réactions du vestiaire.
 
2019-10-07
 
       
 
Laurent Meynier un des détonateurs de l'attaque Stadiste                                                       
Espoirs. Bagnères maîtrise Lannemezan
Festival offensif Bagnérais face au premier de la poule emporté par la marée Noire.
BAGNÈRES 47 (BO) - LANNEMEZAN 6 (MT 26-6).
Arbitre : Eric Lajus Cossou (Nouvelle Aquitaine).
Bagnères : 5 E Lang (4', 40'+1), Bernard (47'), Foggiato (61'), Meynier (72') ; 4 P (2', 14', 17', 26'), 5 T (4', 40'+1, 47', 61', 72') Foggiato.
Lannemezan : 2 P (12', 15') Fisse.
Stade Bagnérais : Meynier ; Lang, Dantagnan, Grimaud, Estrade ; (o) Foggiato, (m) Danos ; Sorbet, Degrave, Derghali ; Laporte, Bayac ; Szabo, Tisné (cap), Delpech. Sont entrés en jeu : Crespo, Bernard, Ramalho, Cha, Salette, Motsch, Barrère, Prat.

Pour ce derby du haut de tableau le dauphin Bagnérais accueillait le premier de poule Lannemezan. Deux équipes invaincues après deux journées, qu'un seul point séparait au classement. Une entame parfaite et une première mêlée souveraine allaient déboucher sur le premier des cinq essais Stadistes. Toute la ligne de trois-quarts touchait le ballon jusqu'à Laurent Meynier venu de l'arrière qui passait dans le dos de la défense pour servir au cordeau David Lang. L'ailier Stadiste fixait le dernier défenseur pour aller marquer en coin. Un essai d'école en première main transformé par Maxime Foggiato qui avait ouvert la marque sur pénalité quelques minutes plus tôt. Les Bagnérais, forts d'une conquête de qualité, mettaient la main sur le match. Lannemezan, privé de munitions, retardait l'échéance grâce à une courageuse défense et deux pénalités de Fisse contre quatre de Foggiato. Le duel de buteurs s'arrêtait là. En toute fin de première mi-temps Lang allait de son doublé en concluant un nouveau mouvement d'envergure des Noirs et une domination sans partage. Le Stade regagnait les vestiaires avec une confortable avance de 20 points.
Bagnères enfonce le clou.
L'emprise des Noirs s'accentuait dès le reprise. Les joueurs du Plateau, bousculés en mêlée et pris de vitesse par une ligne de trois-quarts très en jambes, ne pouvaient que limiter les dégâts mais allaient encaisser trois nouveaux essais. Le premier sur un ballon porté dans les 22m qui franchissait la ligne pour un essai du jeune talonneur Axel Bernard entré en cours de jeu. Le second par l'ouvreur et buteur Maxime Foggiato qui concluait un bel enchaînement avants/trois-quarts. Le troisième par l'inarrêtable Laurent Meynier. L'arrière Stadiste mystifiait trois défenseurs pour aller déposer le ballon sous les poteaux. Trois essais transformés par Foggiato qui n'aura connu qu'un seul échec dans ses tentatives, une pénalité de plus de 50 mètres trop courte. "Une prestation plutôt aboutie et un bon état d'esprit de tout le groupe. A confirmer dimanche à l'extérieur pour devenir des grands garçons" nous confiait le coentraîneur Manu Sanchez. C'est en leader que les Espoirs Stadistes, seule équipe encore invaincue de la poule, se déplaceront dimanche au stade Maurice Trélut pour un nouveau derby, cette fois-ci face au second Tarbes. Coup d'envoi à 15h.
 
2019-10-07
 
       
 
L'essai libérateur de Julien Domerc auteur de 24 des 34 points de son équipe                                          
U19. Les Juniors assurent l'essentiel
Il aura fallu une mi-temps pour voir le Stade Bagnérais distancer une solide équipe de Saint Girons.
BAGNÈRES 34 - SAINT GIRONS 16 (MT 9-6).
Arbitre : Laurent Lasnavères (Occitanie).
Bagnères : 3 E Dubau (50'), Domerc (50'), Abadie (71') ; 5 P (16', 25', 35',47', 58'), 2 T (62', 71') Domerc1.
Saint Girons : 1 E (68'), 3 P (20', 33', 44'), 1 T (68').
Stade Bagnérais : Fourcade Thomas ; Ratel, Abadie (cap), Cibat, Fourcade Thibaut ; (o) Domerc, (m) Cazaux ; Dubau, El Khadiri, Arnauné ; Sociu, Ruiz ; Bongini, Monmayrant, Manse. Sont entrés en jeu : Carrère, Massias, Saura, Guyon, Subra.

Avec un seul match de préparation avant le coup d'envoi du championnat de Ligue 1 les Juniors du Stade Bagnérais partaient dans l'inconnue face à Saint Girons. Un début de match hésitant où les manques de repères se faisaient sentir devant une équipe Ariègeoise déjà bien en place. Un premier acte qui mettait avant tout en valeur la solidarité défensive des Noirs et Blancs. Privés la plupart du temps de ballon, bousculés dans les rucks, les hommes de Abadie s'en remettaient à la botte de Domerc à laquelle répondait celle du buteur Saint Gironnais. Les Stadistes entraient petit à petit dans le match. Au plus fort de leur domination ils se voyaient refuser un essai pourtant valable. Sur un dégagement au pied contré dans les 22m adverses, le 3ème ligne El Khadiri récupérait le ballon dans l'en-but, aplatissait, mais l'arbitre refusait l'essai pour donner une mêlée à 5m pour les Bagnérais. Un autre temps fort des Noirs et Blancs qui jouaient un "deux contre un" imparable devant la ligne. Le dernier défenseur commettait un en avant volontaire qui privait les Stadiste d'un essai tout fait. L'essai de pénalité aurait dû être logiquement accordé mais M. Lasnavères en jugeait autrement en donnant une simple pénalité sans autre sanction. Deux décisions arbitrales qui privaient les Bagnérais de deux essais. A la pause, Saint Girons restait dans le match avec seulement trois points de retard au tableau d'affichage.
Bagnères rectifie le tir.
Peu après la reprise les Bagnérais se faisaient rejoindre au score sur une pénalité du centre Saint Gironnais mais les consignes des coachs prodiguées à la mi-temps étaient appliquées par leurs joueurs de Haute Bigorre. Les visiteurs se mettaient à la faute, Domerc redonnait l'avantage aux siens. S'en suivait une domination territoriale des Stadistes. Sur un enchaînement de passes des avants dans la défense adverse Dubau héritait du ballon à quelques mètres de la ligne. Le troisième ligne centre finissait sa course dans l'en-but pour un essai en coin dont la transformation passait à quelques centimètres des perches. Toujours impeccables en défense, les Noirs et Blancs repoussaient les assauts d'une équipe de Saint Girons puissante et joueuse. Une nouvelle pénalité s'offrait à Domerc qui ne manquait pas la cible. Le break était fait. Un break conforté par un nouvel essai sous les poteaux inscrit à l'heure de jeu par le demi d'ouverture Stadiste qui récompensait un bel enchaînement avants-trois quarts dans les 22m Ariégeois. Domerc transformait son essai qui mettaient les Bagnérais à l'abri d'un retour de Saint Girons. Pourtant les Ariégeois ne baissaient pas les bras et inscrivaient un essai transformé à deux minutes de la fin du temps réglementaire. Une juste récompense. La réaction des Stadistes était immédiate. Sur une relance, Abadie héritait du ballon. Le capitaine Stadiste crochetait trois défenseurs pour le troisième essai Bagnérais transformé par l'incontournable Domerc. Une victoire qui fait du bien, qui plus est face à une belle équipe de Saint Girons, mais il y a encore beaucoup de travail pour les garçons du trio Isac-Kossou-Tilhac. C'est aux entraînements que les Juniors doivent gommer leurs imperfections et trouver plus de repères sur le terrain.
Les commentaires après le match.
 
 
2019-10-06
 
       
 
La charnière Petchot-Gardia/Sanz a bien animé le jeu des Stadistes                                                
U16. Bonne copie rendue par les Cadets
Les U16 du Stade Bagnérais débutent leur championnat avec un bonus offensif face à Saint Girons.
BAGNÈRES 30 (BO) - SAINT GIRONS 10 (MT 23-10).
Arbitre : Gaëtan Rousse (Occitanie).
Bagnères : 4 E Marguinal (13'), Rousse (23'), Tapie (31'), Jamin (39') ; 2 P (3', 8'), 2 T (31', 39') Sanz.
Saint Girons : 1 E Jouveau (27') ; 1 P (3'), 1 T (27') Vadillo.
Stade Bagnérais : Soucaze ; Marguinal, Rousse, Gaye Gobbe, Lombard ; (o) Sanz, (m) Petchot Gardia ; Harraca (cap), Tapie, Limoges ; Fourcade T., Pomès ; Danos, Jamin, Sarrat. Sont entrés en jeu : Goux, Bernès, Certiat, Dubau, Fourcade E., Récappé, Bujaldon.

Le championnat de Ligue 1 est bien lancé pour les Cadets Stadistes quoi se sont imposés au score et dans le jeu face à une belle équipe de Saint Girons. Un match sérieux, appliqué durant lequel les deux équipes ont produit beaucoup de jeu favorisé par l'arbitrage de qualité de M. Rousse, lui aussi aussi au service du jeu. Les Noirs et Blancs ouvraient le score sur une pénalité de Sanz à laquelle répondait le buteur Ariégeois. L'envie était plus du côté des Stadistes impériaux en défense ce qui leur permettaient de mettre leur jeu en place. Sur une attaque grand champ, le ballon circulait de mains en mains pour finir en bout d'aile. Marginal débordait et inscrivait le premier essai en coin. Les Bagnérais continuaient leur pressing et étaient récompensés par un second essai de leur trois-quart centre Rousse. Deux essais non transformés qui permettaient à Harraca et ses coéquipiers de faire le break après vingt minutes de jeu. Mais Saint Girons ne baissait pas les bras. A force de persévérance, les Noirs et Verts franchissaient le rideau Stadiste pour inscrire un essai transformé. Un espoir de courte durée pour les visiteurs qui allaient céder une troisième fois sur le travail des avants Bigourdans conclu par le 3ème ligne Tapie. Sanz transformait. Les jeunes protégés du trio Abadie-Pambrun-Domecq viraient avec 13 points d'avance à la pause.
Une envie débordante.
Une grande détermination animait les Bagnérais dans ce match mais aussi la volonté de jouer autour d'une charnière inspirée, bien aidée par des avants toujours dans l'avancée. Les Saint Gironnais allaient être cantonnés dans leur camp la quasi totalité de la seconde période. Bagnères confirmait sa domination par un nouvel essai. Sur un touche dans les 30m adverses, Jamin se saisissait du ballon. Le talonneur Stadiste déboulait dans le couloir des 5m, résistait à deux plaquages pour aplatir au drapeau. Sanz transformait l'essai qui sécurisait le point du bonus offensif. Plus rien n'allait être marqué, les Bagnérais réussissait leur entrée en championnat. Le plus grand danger pour les jeunes Stadistes serait de tomber dans la facilité parce que le plus dur reste à venir.
Les commentaires après le match.
 
 
2019-10-06
 
       
 
Les Noirs ont aussi leurs armes pour contrer Blagnac (Photo Bastien Arberet)                                            
 
  Ballon du match                        
 
Bagnères-Blagnac : Choc XXL à Cazenave
Dimanche à 15h15 le Stade Bagnérais reçoit un des grands favoris à la montée en Pro D2.
Ça va être dur et ils sont peu, notamment sur les forums, a miser une petite pièce sur le Stade Bagnérais face à l'armada Blagnacaise. Pourtant dans leur jardin secret les Noirs ne sont pas de cet avis. "On a très bien préparé ce match et les joueurs se sont beaucoup investis aux entraînements toute cette semaine" confiait David Fourtané. Mais la vérité est celle du dimanche, celle du terrain où les Bagnérais vont devoir livrer un combat sans merci fait d'une très grande solidarité et de beaucoup d'abnégation. Le jeu de cette équipe de Blagnac, toujours invaincue, qui fait figure de grand favori à la montée en Pro D2 avec Albi, a été longuement analysé à la vidéo pour identifier ses forces et ses faiblesses. C'est à partir de là que David Fourtané et Christophe Cazaux ont établi leur stratégie pour dimanche. Ce que les Noirs savent c'est qu'il ne faudra pas pas laisser prendre de la vitesse aux Haut-Garonnais. Gagner les "un contre un", plaquer aux jambes pour mettre les Blagnacais le plus rapidement possible au sol, et rivaliser en mêlée seront les clés importantes de ce match. Bagnères, fort du soutien de ses supporters, va devoir se surpasser avec la farouche envie de faire chuter l'ogre Blagnacais.
Bagnères-Lannemezan Espoirs en lever de rideau.
La dernière confrontation entre les deux équipes remonte aux Play Off de la saison passée où les Stadistes avaient surclassé les Lannemezanais à Marcel Cazenave. "Nous on a tourné la page" nous disait Marc Carrère, coentraîneur des Noirs, "mais je ne suis pas sûr que eux l'aient tournée". Aujourd'hui pour les Bagnérais les compteurs sont remis à zéro, c'est un nouveau championnat qui vient de commencer. Après deux journées, les Noirs comptent deux victoires au compteur, une bonifiée à domicile face à Saint Sulpice, une à l'extérieur face à Graulhet. Lannemezan, avec deux victoires bonifiées à domicile, occupe la tête de la poule suivi à une longueur par le Stade Bagnérais. Dimanche, c'est la première place qui est en jeu dans ce derby. Une première place toute provisoire mais non moins importante pour le moral que les Noirs voudront aller chercher sur leur terrain où ils comptent bien rester invaincus le plus longtemps possible. Dimanche il faudra se donner les moyens de cet objectif.
Le week end des Stadistes.
Samedi
14h30. U16 (Championnat Ligue 1) : Bagnères - Saint Girons. Stade Marcel Cazenave.
15h00. Féminines U18 (Championnat Occitanie à X) : Bagnères Baronnies - Argelès. Stade André Bruzaud - Sarlabous.
15h30. U19 (Championnat Ligue 1) : Bagnères - Saint Girons. Stade Marcel Cazenave.
Dimanche
13h30. (Espoirs (Championnat) : Bagnères - Lannemezan. Stade Marcel Cazenave.
15h15. Fédérale 1 (Championnat) : Bagnères - Blagnac. Stade Marcel Cazenave.
Le détail des rencontres cliquez ici
2019-10-04
 
       
 
La capitaine Lucie Bonneau et ses coéquipières ont réussi leur entrée dans le championnat malgré la défaite à Lons                    
Fédérale 2 Féminine. Un bon point de pris
Les Louves Bagnères-Baronnies reviennent de Lons avec le point du bonus défensif.
LONS 17 - BAGNÈRES-BARONNIES 10 (BD) (MT 12-3).
Arbitre : Antton Huffschmitt (Nouvelle Aquitaine).
Lons : 3 E (4', 10', 52') ; 1 T (10').
Bagnères-Baronnies : 1 E Boniface (82') ; 1 P (19'), 1 T (82') De Souza Baltaréjo.
Bagnères-Baronnies : Coralie Pujo ; Léa Ribeira, Audrey Boniface, Cécile Lombarte ; (o) Solène De Souza Baltaréjo, (m) Charlotte Arberet ; Lucie Bonneau (cap), Andréa Carrère, Agathe Abadie ; Sarah Soucaze, Céline Vernhes, Lucie André. Sont entrées en jeu : Jeanne Hervé Maley, Emilie Moreira, Pauline Dabat, Laura Pomès.

Les Louves ont rassuré et se sont rassurées. Elles ont dissipé certains doutes bien légitimes avant cette première journée du championnat à l'extérieur et leur retour à XV après deux saisons (à 7 puis à X) qui auront permis de reconstruire patiemment un groupe espéré compétitif. A Lons, pays où le rugby féminin est roi, les filles de Haute Bigorre ont fait mieux que de la figuration. Cueillies à froid après un ballon porté suite à une pénal touche duquel s'échappait la solide 3ème ligne centre des "Lionsoises" pour aller marquer le premier essai non transformé, les Noires entraient bien dans leur match. Animées par une mêlée dominatrice et une troisième ligne omniprésente dans le jeu, Les Louves faisaient jeu égal mais se voyaient confisquer grand nombre de munitions par une arbitre très tatillon, visiblement pas au fait des nouvelles règles (plaquages à deux et au-dessus de la taille interdits). Sur un ballon rendu inutilement au pied, Lons allait  marquer un nouvel essai sous les poteaux. Avec la transformation, les Béarnaises faisaient le break après seulement dix minutes de jeu mais les filles de Lucie Bonneau de lâchaient rien, remettaient la marche en avant et la main sur le ballon. Elles étaient récompensées de leurs efforts par une pénalité 22m face aux poteaux convertie par Solène De Souza Baltaréjo. Les Louves Bagnères-Baronnies finissaient fort la première période mais étaient systématiquement renvoyées chez elles par un arbitrage qui faisait se lever de leur banc à maintes reprises les coachs Thierry Abadie et Florent Bech. 12-3 à la pause en faveur de Lons qui ne s'attendait peut être pas à une telle opposition.
Les Louves gagnent le second acte.
Fortes d'une bonne mêlée, on ne pourra pas en dire autant de la touche où il y a encore pas mal de travail, les Noires continuaient à peser sur la rencontre. Les tentatives offensives des Lonsoises étaient repoussées par une défense acharnée avec en fer de lance Agathe Abadie qui multipliait les plaquages. La bande à Bonneau pouvait relancer le match quand le pack franchissait la ligne adverse sur un ballon porté mais M. Huffschmitt refusait l'essai. La possession était en faveur des filles de Bagnères-Baronnies qui s'évertuaient à envoyer du jeu. Un peu trop peut être. Elles se faisaient contrer peu avant l'heure de jeu sur une interception assassine. Un essai non transformé qui permettait à Lons de reprendre ses distances au score. Un coup de massue vite digéré tant la solidarité, l'abnégation et l'envie de marquer étaient grandes chez Les Louves. Leur obstination était récompensée dans les arrêts de jeu. Après plusieurs séquences qui faisaient entrer les Bigourdanes dans les 22m adverses, une ultime charge d'Agathe Abadie pour Audrey Boniface qui franchissait la ligne pour aplatir en moyenne position un essai qui privait les Lonsoises du bonus offensif. Il fallait la transformation de Solène De Souza Baltaréjo pour prendre le bonus défensif. La buteuse des Noires ne tremblait pas sous le regard de ses coéquipières rassemblées au bord de la ligne de touche. Un point pris à l'extérieur chez une favorite à la qualification qui met en confiance même si il y a encore beaucoup de travail à accomplir avant le déplacement à Peyrehorade le 13 octobre prochain.
 
2019-09-30
 
       
 
Les retours de cadres comme Audrey Boniface et Célia Grilli vont faire du bien au groupe                                            
Féminines Fédérale 2. Du lourd d'entrée pour le SBBF
Les Louves Bagnères-Baronnies se déplacent à Lons dimanche à 17h pour la première journée du championnat.
"Jouer à XV c'est ce qu'on voulait toutes" nous disait il y a quelques jours Lucie Bonneau, la capitaine et 3ème ligne des Louves Bagnères-Baronnies. Les filles ont tout fait pour à l'intersaison en mettant le maximum d'atouts de leur côté, récompensées par un bon recrutement qui leur a donné le droit d'accéder au championnat de Fédérale 2 qui débute dimanche. Pas mal de nouveaux visages mais aussi le retour de joueuses emblématiques comme Audrey Boniface, Célia Grilli, ou encore Emilie Moreira aussi de retour qui vont apporter leur expérience dans le groupe, notamment auprès des jeunes joueuses qui montent de l'équipe cadettes, qui vont découvrir le rugby à XV et son niveau. Les Louves savent qu'il y a du travail mais sont finalement confiantes tant le groupe est soudé. Leur force n°1. Un état d'esprit qui va aider le travail des entraîneurs même si ils savent que la route est longue. "Il y a beaucoup de boulot, on le sait" confie Thierry Abadie, coach avec Florent Bech "de toutes façons on se serait pas là si il n'y avait rien à faire. Il y a des petites choses à mettre en place, des automatismes à reprendre parce qu'être passé par le VII et le X ce n'est pas tout à fait pareil mais on a les bases et ce n'est déjà pas mal". Dimanche les coachs pourront affiner les pistes de travail.
Un beau challenge.
"C'est un beau challenge. Si on peut gagner ce sera toujours bien, et avec la gnaque qu'on a je sais qu'on sera présentes" lâche la 3ème ligne Clémentine Dombideau. "On va essayer. On va jouer avec nos armes" surenchérit Lucie Bonneau pour qui le but de cette première partie de championnat est clair pour tout le monde. Il est de se qualifier pour les Play Off, c'est-à-dire sortir dans les deux premières places de la poule. "Avec les cadres qui reviennent, on s'est fixé un objectif le plus haut bien sûr. On jouera tout à fond et puis on verra ce qui arrivera" ajoute la capitaine des féminines. Bon signe, c'est qu'il a du monde aux entraînements tant chez les seniors que chez les cadettes, preuve d'une envie collective qui aura son importance pour réaliser une saison. Ce match face à Lons était initialement prévu à Bagnères mais à la demande de l'équipe Béarnaise les Louves feront le déplacement au complexe sportif Georges-Martin de Lons. pour Thierry Abadie 'c'est mieux comme ça pour se mesurer d'entrée à une grosse équipe. On aura moins de pression, les filles seront plus libérées pour jouer". Ceux qui feront le déplacement pour ce Lons - Bagnères-Baronnies  dont le coup d'envoi sera donné à 17h, c'est un bon après-midi de rugby qui les attend avec, à 13h30 en Elite 1 Féminine, Lons qui reçoit les championnes de France de Montpellier, suivi des Espoirs de la Section Paloise contre Montpellier. Mais la grosse affiche pour Les Louves sera Lons - Bagnères-Baronnies.
 
2019-09-28
 
       
 
La jeunesse Bagnéraise fait son apprentissage dans l'élite amateur                                                        
 
Laurent Meynier auteur de l'essai des Noirs
(photo archive Bastien Arberet)
Les Espoirs sur leur lancée.
Après leur victoire bonifiée face à Saint Sulpice sur Lèze en ouverture de championnat à Bagnères, les Espoirs se déplaçaient à Graulhet où il n'est jamais facile de faire un résultat. Les Noirs se sont imposés 16-10 malgré des conditions atmosphériques difficiles. Une nette domination devant convertie par trois pénalités de Maxime Lassalle et un bel essai de l'arrière Laurent Meynier transformé par Lassalle. Avec cette victoire à l'extérieur qui clôture le premier bloc, les Stadistes occupent la seconde place de la poule avec 9pts devant Tarbes (6pts), Saint Sulpice (4pts), à une longueur du leader Lannemezan (10pts) prochain adversaire des Noirs le 6 octobre prochain en lever de rideau de Bagnères-Blagnac.
Le Stade Bagnérais doit encore grandir
Les Noirs ont mis beaucoup de cœur à Saint Sulpice mais cela n'a pas suffi à ce niveau.
L'envie, la solidarité, l'abnégation sont des valeurs nécessaires en rugby mais pas suffisantes en Fédérale 1. Les Bagnérais en ont eu la confirmation dimanche à Saint Sulpice où il aura manqué un peu plus de rigueur, où quelques oublis défensifs ont privé les Noirs d'un meilleur résultat. Le point faible a été dans les plaquages qui ont été trop souvent exécutés sur le ballon et pas aux jambes. Face à une équipe comme Saint Sulpice qui joue avec beaucoup de vitesse ça n'a pas pardonné, en particulier en première mi-temps durant laquelle les Rouges et Verts ont pu jouer debout dans la défense Stadiste. Dans ce match, Christophe Cazaux et David Fourtané avaient aligné un groupe très jeune avec la moitié des joueurs encore Espoirs (moins de 23 ans). A l'extérieur, face à une équipe expérimentée et très joueuses, ils ont pu mesurer leur marge de progression mais n'ont certainement pas démérité bien emmenés par les cadres qui ont fait le travail à leur côté. Certes c'est une défaite, une défaite à zéro point, mais le comportement de toute l'équipe, une bonne conquête, et le désir de produire du jeu sont satisfaisants et surtout encourageants pour la suite de la compétition où le niveau va s'élever.
Un premier bloc à minima.
Une défaite sans surprise à Albi, une victoire dans la douleur à Marcel Cazenave face à Graulhet, et une défaite à Saint Sulpice, c'est le bilan du premier bloc où les Noirs ont assuré le minimum. Un bloc de trois matchs dans lequel on peut nourrir quelques regrets côté Bigourdan, en particulier dans les matchs 2 et 3 où les hommes d'Olivier Pujo pouvaient espérer grappiller quelques points supplémentaires. Cela n'a pas été le cas. Le second bloc qui va arriver après un dimanche de trêve ne va pas être des plus simple. Blagnac à Cazenave pour commencer, un déplacement à Fleurance, et le premier derby de la saison avec la réception de Lannemezan. Trois matchs pour lesquels le Stade Bagnérais devra monter en puissance.
Les réactions après le match.
 
 
2019-09-24
 
       
 
La mêlée Stadiste a avancé à Saint Sulpice                                                                          
Bagnères battu mais pas abattu
Les Stadistes reviennent de Saint Sulpice comptablement à vide mais pas à vide dans le contenu.
SAINT SULPICE 28 - BAGNÈRES 13 (MT 21-6).
Arbitre : Loïc Frayssinet (Nouvelle Aquitaine), assisté de Frédéric Vergnaud et Christophe Bats (Nouvelle Aquitaine).
Saint Sulpice : 3 E de Beilles (17', 40+1'), Salis (41') ; 3 P (7', 20', 35'), 2 T (17', 41') Latapie.
Bagnères : 1 E Arnauné (66') ; 2 P (3', 9'), 1 T (66') Vidal.
Stade Bagnérais : Vidal ; Lastisnères Palacin, Pucheu Planté, Saubié, Moro ; (o) Dubarry (cap.), (m) Danos ; Gayri, Capberbet, Domecq ; Dupont, Elgujauri ; Lisbani, Pambrun, Reyes. Sont entrés en jeu : Pujo, Acosta, Dutrey, Malaret, Arnauné, Matier, Cayrolle, Basile.

Encore des petites erreurs à gommer, mais le visage que le Stade Bagnérais à montré à Saint Sulpice a été tout autre que celui montré une semaine auparavant sur ses terres face à Graulhet. Une mêlée conquérante, une bonne récolte en touche, une vaillance de chaque instant notamment dans la guerre des rucks, qui ont posé pas mal de problèmes à une équipe Haut-Garonnaise très entreprenante au jeu chatoyant. Les hommes d'Arnaud Dubarry se sont donnés sans compter défensivement, même si c'est dans ce secteur que le bât a blessé en première période. Deux erreurs défensives, les seules du match, qui auront coûté deux essais qui permettaient à Saint Sulpice de virer avec une avance confortable à la pause. Premier essai sur un coup de pied par dessus la défense Stadistes, Théo Danos était pris par le rebond favorable à l'ailier Haut-Garonnais qui filait derrière la ligne. Pourtant avant ce coup du sort Bagnères était bien dans le match et menait au tableau d'affichage grâce à deux pénalités de Théo Vidal contre une de l'ouvreur Saint Sulpicien. Il fallait attendre les arrêts de jeu du premier acte pour voir les Rouges et Verts inscrire leur second essai. Sur une attaque au large dans les 30m Stadistes, le 2nde ligne adverse interférait sur  la défense des Noirs avec un écran probablement illicite, le ballon arrivait dans les mains du 3/4 aile de Saint Sulpice aile pour son doublé. 21-6 à la pause en faveur de l'USSS, c'était un peu cher payé pour des Bagnérais entreprenants qui ne lâchaient rien.
Bagnères cueilli à froid réagit avec abnégation.
Dès la reprise, Saint Sulpice faisait apprécier la qualité de son jeu. Circulation de balle et enchaînements parfaits qui propulsait son 3ème ligne dans l'en-but. On venait de reprendre le match. Du beau travail et un troisième essai qui aurait pu enfoncer définitivement les Bagnérais. Mais ce n'a pas été le cas, bien au contraire. Un vent de révolte animait des Noirs, forts d'une bonne conquête, qui reprenaient l'initiative de la rencontre sans s'écarter de leur plan de jeu, contraignant les Haut-Garonnais à redoubler d'efforts pour préserver leur bonus offensif provisoire. Les Bagnérais multipliaient les offensives mais se heurtaient à une défense bien en place et solidaire. Peu après l'heure de jeu, ils allaient enfin trouver la faille grâce à Benjamin Arnauné qui venait d'entrer. Le demi de mêlée s'infiltrait dans un trou de souris derrière un ruck à quelques mètres de la ligne adverse pour aller aplatir en moyenne position. Un essai transformé par Vidal. Malgré tous les efforts déployés par les Noirs le score n'allait plus changer. Saint Sulpice méritait sa victoire acquise en première période, Bagnères aurait peut être mérité mieux que de repartir avec zéro point dans ce match aux valeurs retrouvées.
 
2019-09-23
 
       
 
Les deux Tom, Danos et Jamin, ont multiplié les assauts trop peu souvent suivis d'effets                                           
Les U16 dominés par plus fort
Défaite 24 à 12 pour les Cadets du Stade Bagnérais en match de Brassage National face à Fleurance.
BAGNÈRES 12 - FLEURANCE 24 (MT 5-9).
Arbitre : Axel Vernet (Occitanie).
Bagnères : 2 E Certiat (35'+3', 63') ; 1 T Petchot (63').
Fleurance : 2 E (49', 70') ; 4 P (4', 19', 25', 65'), 1T (49').
Stade Bagnérais : Soucaze ; Lombard, Gobbe, Ducamp, Marguinal ; (o) Rousse, (m) Petchot ; Harraca (cap), Tapie, Certiat ; Cumia, Limoges ; Dubau, Danos, Jamin. Sont entrés en jeu : Longet, Pauligner, Sarrat, Pomès, Bujaldon, Fourcade E., Récappé, Fourcade T.

C'en est terminé du Brassage National pour les U16 Bagnérais qui après s'être inclinés à Auch il y a deux semaines ont à nouveau connu la défaite, cette fois-ci à Cazenave contre Fleurance. Face à une équipe supérieure physiquement et mieux en place les Noirs ont été trop indisciplinés en première période, concédant bon nombre de pénalités converties par un buteur Gersois précis et en réussite contrairement à son homologue Stadiste. Les Noirs n'avaient que leur courage à opposer a des Fleurantins très entreprenants. On aurait pu espérer autre chose de la part des "cadres", les 2nde année, qui n'ont pas su guider, excepté à de trop rares exceptions, leurs coéquipiers dans ce match. Malgré cela, une belle réaction des Stadistes en fin de première période permettait à Enzo Certiat d'inscrire un essai. Le 3ème ligne des Noirs était le plus prompt dans l'en-but après un coup de pied à suivre dans le dos de la défense Gersoise. Bagnères recollait au score à la pause après avoir limité la casse.
Pas assez de rigueur et des fautes techniques.
La seconde mi-temps était presque à sens unique. Fleurance mettait la main sur le ballon et enchaînait les temps de jeu. Une domination concrétisée par une pénalité suivie quelques minutes plus tard d'un essai. Les Bagnérais se réveillaient en fin de rencontre. Les cadres sortaient enfin mais un peu tard de leur confort. Les Noirs pilonnaient la défense adverse pour conclure par un second essai de Certiat qui mettait les Fleurantins dans le doute. Bagnères revenait à portée d'un essai transformé mais se donnait le bâton pour se faire battre. Une mauvaise réception sur un dégagement au pied profitait à l'ailier Gersois qui marquait en coin. Le match était plié. On retrouvera les Cadets en championnat de Ligue 1 dont la poule devrait être connue en milieu de semaine tout comme pour les U19 qui se sont inclinés en match amical à Séron face à l'Usep 34-24. Début du championnat de Ligue 1 pour les deux équipes le samedi 5 octobre.
 
2019-09-23
 
       
 
Les Bagnérais veulent montrer un autre visage à Saint Sulpice (Photo Bastien Arberet)                                           
Les Noirs à l'épreuve en Haute-Garonne
Bagnères va devoir répondre au défi physique et à la forte pression que Saint Sulpice et son public vont imposer dans leur stade.
Ce n'est pas un déplacement de tout repos pour Olivier Pujo et ses hommes qui vont aller se frotter à Saint Sulpice sur Lèze, là où il n'est jamais facile de mettre son jeu en place et encore moins de faire un résultat. Lannemezan, étrillé à Gaston Sauret lors de la première journée, peut en témoigner. Plus que de l'envie c'est du courage et de la solidarité qu'il va falloir aux Stadistes qui ont pas mal de choses à se pardonner et à se faire pardonner après leur match pourtant victorieux face à Graulhet. Nul n'a besoin d'expliquer aux Bagnérais ce qui les attend dans cette dernière rencontre du premier bloc en Haute-Garonne où ils seront testés sur les fondamentaux. C'est dans un contexte difficile et hostile, où la bataille des rucks va être âpre, que l'on espère une équipe Bigourdane disciplinée, forte en conquête et défensivement, décomplexée et unie pour jouer son rugby  de déplacement et trouver les solutions en respectant à la lettre le plan de jeu établi et travaillé dans la semaine. Le plus grand danger pour le Stade Bagnérais serait d'être spectateur et subir la furia Saint-Sulpicienne. Ce serait fatal.
Le week end des Stadistes.
Samedi
14h30. U16 (Brassage National) Bagnères-Fleurance - Stade Marcel Cazenave.
16h00. U19 (Amical) Usep-Bagnères - Stade municipal de Séron
Dimanche
13h15. Espoirs (Championnat) Graulhet-Bagnères - Stade Noël Pélissou de Graulhet.
15h30. Fédérale 1 (Championnat) Saint Sulpice-Bagnères - Stade Gaston Sauret de Saint Sulpice sur Lèze.
 
2019-09-20
 
       
 
Benjamin Arnauné et tous ses coéquipiers ont vécu un match galère face à Graulhet (Photo Bastien Arberet)                           
Et maintenant au travail !
Les Noirs vont devoir mettre les bouchées doubles et la tête à l'endroit après leur match manqué mais gagné face à Graulhet.
Pour ne pas avoir respecté le plan de jeu et l'adversaire, les hommes de Christophe Cazaux et David Fourtané (et les nombreux supporters) ont vécu le match galère par excellence dimanche en signant tout de même leur première victoire de la saison, dans leur antre de Cazenave. C'est l'essentiel comptablement mais le minimum syndical exigé sur un terrain de rugby n'a pas été au rendez-vous. Certains peuvent être nous trouver sévères, on leur répondra "qui aime bien châtie bien". On est tellement sûr que ce groupe vaut beaucoup mieux que ce qu'il a montré face à Graulhet, on est tellement sûr qu'il est capable de réaliser de belles choses avec plus d'investissement personnel et collectif, de l'application et de la concentration, que l'on veut croire que cette prestation plus que médiocre n'est qu'une erreur de parcours. La marge de progression est belle et le groupe doit se donner les moyens de franchir les étapes avec du sérieux et de l'ambition. Il y aura la récompense au bout du chemin que le staff et les joueurs se sont tracé. A eux d'aller la chercher en travaillant et en se faisant plaisir. Dimanche dernier, le premier adversaire du Stade Bagnérais a été le Stade Bagnérais qui a manqué d'humilité et d'esprit d'équipe. Ce match face à Graulhet doit être pris comme un avertissement, les joueurs l'ont entendu comme cela a en croire leurs commentaires dansdes vestiaires très silencieux. A partir d'aujourd'hui la peur de mal faire doit être prohibée, l'envie de bien faire tous ensemble décuplée.
Les réactions après le match.
 
2019-09-17
 
       
 
Robin Salette pour le premier des quatre essais Stadistes (Photo Bastien Arberet)                                                 
Espoirs. Une victoire bonifiée pour commencer
Les Bagnérais ont dû patienter une mi-temps pour prendre la mesure de Saint Sulpice.
BAGNÈRES 29 (BO) - SAINT SULPICE 8 (MT10-8).
Arbitre : Ludovic Bellehigue (Occitanie).
Bagnères : 4 E Salette (36'), Lang (41'), Garlat (71'), Meynier (79') ; 1 P (4'), 3 T Foggiato (36', 71', 79').
Saint Sulpice : 1 E Bardy (40'+1) ; 1 P (18') Souliès.
Stade Bagnérais : Meynier ; Motsch, Dantagnan, Lassalle, Lang ; (o) Foggiato, (m) Salette ; Brau, Barrère, Derghali : Laporte, Bayac ; Szabo, Tisné (cap.), Crespo. Sont entrés en jeu : Bernard, Delpech, Martins, Ramalho, Estrade, Garlat, Saubié, De Wolf.

Un match de début de saison avec beaucoup d’approximations et d’hésitations, un match poussif et sans rythme, notamment en première mi-temps où les Noirs ont eu toutes les peines du monde à se dépêtrer d'une équipe de Saint Sulpice accrocheuse. Maxime Foggiato ouvrait la marque pour les Stadistes sur pénalité. Saint Sulpice égalisait quelques minutes plus tard dans un match qui restait brouillon. Il fallait attendre la fin de la première période pour voir les Noirs accentuer leur domination en conquête. Robin Salette s'échappait derrière son pack à quelques mètres de la ligne pour aplatir en coin. Foggiato transformait. Dans les arrêts de jeu, le talonneur haut-garonnais surprenait la défense Bagnéraise pour aller marquer en force. Avec la transformation, Saint Sulpice recollait à deux points avant de rejoindre les vestiaires.
Coaching gagnant.
Si les Noirs avaient manqué de liant et de justesse technique dans les quarante premières minutes, ils allaient montrer beaucoup plus d'application en seconde mi-temps. Sur une relance dont il a le secret, Laurent Meynier prenait de vitesse la défense adverse, l'arrière Stadistes servait son ailier David Lang qui après avoir éliminé deux adversaires inscrivait le second essai pour les siens. Après un coaching judicieux et notamment le changement de tout la première ligne, la mêlée Bagnéraise emportait tout, profitant du travail de sape fait par leurs prédécesseurs dans le premier acte. Avec une mêlée ultra dominatrice et une bonne conquête en touche, les hommes de Simon Tisné mettaient définitivement la main sur le match. Hugo Garlat débordait sur son aile pour inscrire un troisième essai transformé par Foggiato. Encore quelques imperfections empêchaient les Espoirs Stadistes de tuer le match, mais grâce à une bonne défense avec en fer de lance Quentin Derghali positionné dans ce match en troisième ligne, Bagnères enlevait tout espoir de revenir au score et dans le match à Saint Sulpice. Il fallait attendre la fin de la rencontre pour voir l'arrière Laurent Meynier inscrire le quatrième essai d'une victoire bonifiée qui a mis du temps à se dessiner. Cinq points dès la première journée qui positionnent Bagnères en tête de la poule en compagnie de Tarbes et Lannemezan.
Ils l'ont dit.

Nicolas Buey (entraîneur) : On savaient avant le match que collectivement on n'étaient pas encore au point mais l’essentiel est là avec la victoire bonifiée et quelques satisfactions avec une conquête et une défense correctes et quelques attitudes offensives intéressantes où l’on a vu qu’en mettant un peu de vitesse et en se faisant trois passes on arrive à franchir les lignes. Maintenant il faut continuer à travailler pour aller chercher une victoire à Graulhet dimanche.
Manu Sanchez (entraîneur) : Un manque certain de liant et de justesse technique qui n’a pas permis une prestation aboutie qui ne reflète pas encore les efforts fait depuis deux mois aux entraînements. Une bonne mêlée une touche correcte et quelques bribes du jeu esquissées en deuxième période ont permis d’atteindre l’objectif comptable mais pas sportif.
 
2019-09-17
 
       
 
L'offrande de Quentin Gayri pour l'essai de Yann Cayrolle (Photo Bastien Arberet)                                                
Quatre points... et c'est tout
Premier match à Cazenave et première victoire très compliquée pour le Stade Bagnérais.
BAGNÈRES 21 - GRAULHET 16 (BD) (MT 8-10).
Arbitre : Corentin Meler (Occitanie), assisté de Marc Sicard et Pascal Vitrac (Occitanie).
Bagnères : 2 E Capberbet (7'), Cayrolle (66') ; 3 P Matier (34'), Vidal (57', 60'), 1 T Vidal (66').
Graulhet : 1 E Ducombs (30') ; 3 P (37', 64', 72'), 1 T (30') Dumont.
Stade Bagnérais : Matier ; Lastisnères Palacin, Pucheu Planté, Cabanne, Dulucq ; (o) Dubarry, (m) Arnauné ; Gayri, Capberbet, Gélédan ; Dupont, Elgujauri ; Boada Abuli, Pujo (cap.), Reyes. Sont entrés en jeu : Pambrun, Acosta, Dubau, Domecq, Cayrolle, Moro, Vidal, Basile.

Une victoire laborieuse, un match que les Noirs jamais su prendre par le bon bout si ce n'est dans les dix premières minutes, jusqu'à l'essai du troisième ligne Maxime Capberbet. Après, chacun a commis sa faute individuelle ce qui n’a jamais permis aux hommes d'Olivier Pujo de construire des enchaînements et des temps de jeu dignes de ce nom, et surtout efficaces pour scorer. Les Stadistes se sont-ils vus trop beaux ? Ont-ils pensé que le match était gagné après leur bonne entame, ou pire, avant même le coup d'envoi ? Tous se sentaient coupables au coup de sifflet final, coupables de ne pas avoir fait ce qu'il fallait sur le terrain et surtout de ne pas avoir respecté le plan de jeu pourtant travaillé consciencieusement toute la semaine. Les Noirs manquaient de munitions pour pouvoir mettre leu jeu en place, la faute à une conquête très moyenne contrairement à celle des tarnais qui ont souvent dicté le jeu devant. Fort heureusement, seulement devant. Se nourrissant des erreurs et des défaillances, notamment dans les tentatives au pied, des Bagnérais, Graulhet menait de deux points à la pause sans montrer grand-chose si ce n'est en conquête. Nécessaire et suffisant.
Une réaction timide mais finalement suffisante.
Malgré le "hair dressing" que l'on imagine dans le vestiaire, les Noirs étaient tout aussi fébriles à la reprise, gâchant des occasions de surnombre et pas récompensés par le manque de réussite de leur buteur Jordan Matier dans un mauvais jour, remplacé après un nouvel échec par Théo Vidal qui se voyait plus heureux dans ses tentatives. Le jeune arrière Stadiste trouvait la cible à deux reprises. Le coaching s'avérait aussi payant avec le changement de toute la première ligne qui mettait la mêlée Noire enfin dans l'avancée. C'est d'ailleurs derrière une mêlée dans les 30m adverses que le troisième ligne centre Bagnérais Quentin Gayri servait son demi de mêlée Yann Cayrolle qui sprintait dans le couloir des 5m pour aller pointer en coin. Vidal transformait du bord de la touche. On pensait alors que les Noirs pouvaient tuer le match, mais encore et toujours des maladresses et des mauvais choix par manque de lucidité et de sang froid, à l'image de cette relance plus qu'hasardeuse dans les 22m qui remettait Graulhet dans le match grâce à une nouvelle pénalité, et dans les points du bonus défensif. Ce que les tarnais étaient clairement venus chercher. Finalement, côté positif, on ne retiendra que les quatre points de la victoire. Côté négatif, la liste est longue. Si Bagnères joue comme cela dimanche prochain, sans enfiler le bleu de chauffe, Saint Sulpice va se régaler.
 
2019-09-16
 
       
 
C'est tout un groupe qui aura à cœur de bien faire face à Graulhet                                                         
Bagnères entre dans son championnat
Après la lourde défaite (prévisible) à Albi les Noirs reçoivent Graulhet dimanche pour leur premier match officiel à Cazenave.
"On a joué notre match de Coupe d'Europe" déclarait David Fourtané après la première journée de championnat il y a une semaine à Albi. C'est vrai, et on le savait avant même le coup d'envoi, que les deux équipes ne jouent pas dans la même cour, par contre Bagnères et Graulhet oui, avec comme objectif premier pour les deux équipes, le maintien. Si le Stade a essuyé une lourde défaite lors de la première journée, il en a été de même pour Graulhet, mais à domicile face à Tarbes. Une mauvaise entame de championnat et des points perdus que les tarnais vont tenter de rattraper au plus vite. Méfiance donc pour un Stade Bagnérais qui veut réussir son entrée en championnat sur sa pelouse de Cazenave. Les Noirs, autour de David Fourtané et Christophe Cazaux, ont travaillé dur toute la semaine. Au centre des débats, la conquête mais aussi la circulation du ballon et les enchaînements avants-3/4. Beaucoup de travail, d'application et d'investissement qui devrait permettre de voir dimanche à Bagnères le jeu de mouvement que les Noirs mettent en place semaine après semaine.
Coup d'envoi du championnat pour les Espoirs Stadistes.
Après deux matchs de préparation face à Castanet et Tarbes, les Espoirs du Stade débutent leur championnat dimanche à 13h30 avec la réception de Saint Sulpice sur Lèze. Un premier match que les Noirs devront aborder avec un grand sérieux et beaucoup de détermination face à des haut-garonnais dont on connaît les valeurs. Tout faux pas est interdit à domicile dans une poule très difficile.
 
Partenaire officiel du match Ballon du match
 
2019-09-13
 
 
       
 
Le Stade Bagnérais est à deux semaines du coup d'envoi du championnat (Photo Christophe Ruiz - La Semaine des Pyrénées)           
Travailler pour avancer
Les Stadistes sont dans la phase ultime de préparation avant d'aller affronter Albi dans deux semaines.
Ça fait du bien de gagner, mais il y a encore beaucoup de choses à travailler même si la copie rendue face à Castanet est encourageante. Avec le retour de pas mal de joueurs absents lors du premier match de préparation perdu à Maubourguet, Bagnères a montré un autre visage. Plus d'engagement et de solidarité sur le terrain, une meilleure organisation autour d'une bonne mêlée et d'une conquête en touche en progrès, ont fait que les Noirs ont pu produire un rugby construit et appliqué devant leur nombreux public plutôt satisfait à en croire les commentaires après le match. Les joueurs assimilent petit à petit le nouveau système de jeu et il y a incontestablement du mieux dans ce nouveau groupe qui vit déjà bien ensemble. Les Noirs ont montré un bon état d'esprit et de l'engagement face à Castanet, mais aussi des intentions offensives bien qu'il y ait encore pas mal de lancements de jeu à corriger ou améliorer. Et c'est normal à ce stade de la saison. Pour être plus performants, les hommes de Christophe Cazaux et David Fourtané vont devoir aussi se pencher sur le secteur défensif dans lequel le Stade a failli par moments, surtout par manque de concentration et de vigilance qui leur coûtent deux essais. Mais la solidarité défensive a été tout de même au rendez-vous face à Castanet. Le soutien au porteur du ballon, parfois esseulé, doit aussi s'améliorer pour assurer la conservation. On le répète, ce que les Noirs ont montré face aux haut-garonnais est encourageant, mais pas suffisant. Bref, encore pas mal de réglages à faire mais on a le sentiment que le groupe a envie et avance vite aux entraînements. Le Stade Bagnérais termine ses matchs de préparation par une victoire qui fait du bien au moral, mais il ne faut pas s'enflammer et travailler dur. L'ogre Albigeois se profile à l'horizon.
Les commentaires après Bagnères-Castanet.
 
 
2019-08-26
 
       
 
La conquête, touche et mêlée, motifs de satisfactions dans ce match                                                        
 
Tous les esprits sont maintenant tournés vers Albi                                                                    
Bagnères montre un bon visage
Les Noirs signent leur première victoire de la saison en match amical face à Castanet (40-19).
BAGNÈRES 40 - CASTANET 19 (MT 14-12).
Stade Marcel Cazenave.
Arbitre : Patrice Isac (Occitanie).
Bagnères : 6 E Pucheu Planté (3'), Cabanne (32'), Gayri (46', 52', 79'), Lassalle. (67') ; 4 T Vidal (3', 32', 46'), Lassalle (79').
Castanet : 3 E (10', 39', 58') ; 2 T (39', 58').
Stade Bagnérais : Vidal ; Lastisnères Palacin, Pucheu Planté, Cabanne, Moro ; (o) Dubarry (cap.), (m) Cayrolle ; Gélédan, Degrave, Domecq ; Dupont, Elgujauri ; Lisbani, Pambrun, Bourhis. Sont entrés en jeu : Pujo O., Acosta, Basile, Boada, Reyes, Dubau, Pujo Q., Capberbet, Gayri, Dutrey, Lassalle, Ibos, Dulucq, Danos, Saubié, Arnauné.

Arnaud Dubarry, capitaine du jour, et ses coéquipiers ont rendu une bonne copie dans ce second et dernier match de préparation avant de se tourner vers le Stadium d'Albi où se disputera le 7 septembre la première journée du championnat 2019/2020. Les Noirs se devaient de ne pas manquer leur retour à Marcel Cazenave devant leur public venu en nombre. Ne pas se manquer surtout dans l'état d'esprit, dans l'engagement, c'est ce qu'avaient demandé David Fourtané et Christophe Cazaux à leurs joueurs. Ils ont été entendus, et les supporters ont apprécié. Les premières minutes étaient Castanéenes en terme de possession. Comme à leur habitude, les trois quarts haut-garonnais faisaient circuler le ballon mais se faisaient contrer à hauteur des 40m Stadistes. Paul Pucheu Planté interceptait, faisait parler sa pointe de vitesse et inscrivait le premier essai pour les Stadistes. Théo Vidal transformait. Intégration réussie pour le jeune trois quart centre, comme pour le trois quart aile Aingel Arbaud la semaine précédente à Maubourguet. Trois premières touches brouillonnes pour les Noirs qui rectifiaient vite le tir, une mêlée dominatrice, mais une défense à la peine. Les Bagnérais se faisaient transpercer à quelques reprises et encaissaient un essai de l'ailier Castanéen Sedjoro. Les avants Stadistes se chargeaient de remettre de l'ordre dans la maison. Après plusieurs temps de jeu à quelques mètres de la ligne adverse, Jérôme Cabanne, arrivé lancé, héritait du ballon pour franchir la ligne. Second essai transformé par Vidal. Grâce à une conquête performante, les Stadistes accentuaient leur domination mais allaient se faire surprendre sur un renvoi au 22m rapidement joué par Castanet. Des Bagnérais spectateurs qui voyaient les haut-garonnais traverser le terrain pour conclure quasiment sans aucune opposition par un essai de leur centre Ghirardo. Les Noirs rejoignaient les vestiaires avec deux petits points d'avance.
Une seconde période bien maîtrisée et un triplé de Gayri.
Les Bagnérais, toujours performants en conquête malgré les nombreux changements effectués à la pause, continuaient à mettre de l'intensité dans le jeu. Un jeu bien construit notamment au niveau des avants qui mettaient la défense adverse sur le reculoir. Trois pénal-touches dans les 22m Castanéens et trois ballons portés offraient un triplé à Quentin Gayri entré à la mi temps au centre de la troisième ligne Stadiste. Les Noirs peu attentifs sur une touche jouée rapidement par Castanet allaient encaisser un essai très évitable mais gardaient la main sur le ballon. C'était au tour des lignes arrières de se mettre en évidence. Maxime Lassalle, entré à l'ouverture, héritait du ballon, passait dans le dos de la défense haut-garonnaise, feintait la passe pour finir derrière la ligne. Lassalle transformait son essai du bord de touche. Six essais marqués, trois encaissés, dont deux sur des fautes de concentration, une bonne organisation et construction offensive, une bonne conquête en touche, une mêlée conquérante, et de l'intensité dans le jeu. Avec cela, et malgré des approximations notamment défensives, les hommes de Cazaux et Fourtané se sont rassurés sans pour autant s'enflammer. Ils sont conscients qu'il y a encore beaucoup de travail avant le déplacement à Albi, comme pour les Espoirs qui, lors de leur premier match de préparation, se sont inclinés au stade de La Plaine 12 à 22 face à Castanet.
 
2019-08-24
 
       
 
Derniers réglages avec opposition pour les Noirs avant le 7 septembre à 19h à Albi                                               
Convaincre et se rassurer
Dernier match de préparation pour le Stade Bagnérais qui reçoit Castanet vendredi à 18h30 devant ses supporters.
Affiner les derniers réglages avant le début du championnat le samedi 7 septembre à 19h au stadium d'Albi, c'est ce que les Bagnérais se sont appliqués à faire toute le semaine au stade de La Plaine. C'est ce qu'ils feront encore ce vendredi soir à 18h30, à Marcel Cazenave face à Castanet, pour le dernier match de préparation avant de plonger dans le grand bain. Après la défaite (29-36) la semaine dernière en amical contre Lannemezan, les entraîneurs comme les joueurs se sont rendu compte du chemin à parcourir pour maîtriser le nouveau plan de jeu établi cette saison, mais aussi pour trouver la cohésion nécessaire sur le terrain entre jeunes, nouveaux (ils sont nombreux), et anciens. Certes, tout ne sera pas parfait dans ce second match amical en espérant toutefois des progrès significatifs en matière d'organisation dans le jeu. Par contre, si il y a un secteur où les Stadistes seront attendus et dans lequel ils doivent immédiatement rectifier le tir, c'est bien celui du comportement en matière d'envie, d'agressivité. Des ingrédients qui ont cruellement manqué lors du premier match de préparation. De ce côté là, les Noirs n'auront plus droit à l'erreur, à commencer par ce vendredi à Marcel Cazenave pour leur premier match de la saison devant leurs supporters qui seront nombreux. Si on déplore encore les absences de Bonan, Seité, Dutrey ou encore Szabo, les coachs Cazaux et Fourtané vont pouvoir bénéficier des retours de Gélédan, Pambrun, Reyes, Degrave et Bourhis, joueurs importants dans le projet de jeu des Noirs. C'est un groupe resserré à 25 joueurs par rapport à la trentaine alignée à Maubourguet qui sera sur la pelouse de Cazenave dans ce match amical important pour les Stadistes qui ont besoin de se rassurer.
Les Espoirs à la même heure à La Plaine.
Même affiche, même heure, mais pas au même endroit pour les Espoirs du Stade Bagnérais qui joueront au stade de La Plaine en amical face à Castanet. C'est avec un groupe remanié et renforcé que les Noirs préparent leur championnat qui débutera le 15 septembre à Bagnères contre Saint Sulpice sur Lèze, en lever de rideau de Bagnères-Graulhet.
Rencontre avec les joueurs.
C'est un après match "grillades frites" qui va réunir supporters et joueurs à Cazenave. L'occasion de faire connaissance et d'échanger avec les nouvelles recrues. Un autre moment de convivialité et d'échanges, cette fois avec les dirigeants, les bénévoles du SB, les staffs et les joueurs, après avoir été reporté, est programmé le vendredi 30 août à 20h30, après l'entraînement.
 
2019-08-22
 
       
 
Le staff et les joueurs ne sont pas dans l'urgence mais doivent avancer au pas de charge                                           
Il y a beaucoup à faire... vite et bien
Nouveau groupe, nouveau projet de jeu, objectifs sportifs, autant de sources de motivation pour se mettre en route dès maintenant.
Bagnères est il dans les temps ? Les Noirs seront ils prêts pour le premier bloc de septembre ? Les coachs pensent que oui et travaillent pour cela. De ce qu'on pu voir à Maubourguet, il n'y a pas à être inquiet, mais pas question de faire du sur-place. Le groupe est encore en manque de repères et doit assimiler pas mal de choses pour être compétitif. Face à Lannemezan, les Stadistes ont manqué d'agressivité, d'envie, pourtant de redoutables armes en rugby. Ce sera très probablement un des sujets de discussion de ce début de semaine. Le projet de jeu se travaillera essentiellement sur le terrain jusqu'à la venue de Castanet vendredi à 18h30 (à la même heure au stade de La Plaine, les Espoirs du Stade Bagnérais reçoivent Castanet en match de préparation). Second match de préparation des Noirs qui auront à cœur de livrer une opposition référence pour le premier match de la saison dans leur stade.
Trouver rapidement des solutions ensemble.
C'est au bout de cette semaine de travail qui va imposer beaucoup d'investissement et de concentration de la part de chacun, que l'on va voir si le groupe a corrigé ses erreurs de Maubourguet. David Fourtané et Christophe Cazaux, qui ont très certainement tout décortiqué, vont faire en sorte que cette préparation hebdomadaire conclue par un match amical soit la plus efficace possible. Il le faut pour partir à Albi le 7 septembre avec quelques certitudes. Le groupe est jeune, à l'image du recrutement. Avec le retour le tous les cadres il ne pourra que progresser dans de nombreux domaines. Mais le Stade n'a pas le temps de s'offrir des loisirs dans sa préparation si il veut vite grandir pour être performant et se faire plaisir.

Bagnères-Lannemezan : les commentaires d'Olivier Pujo, David Fourtané et Christophe Cazaux.
 
 
2019-08-20
 
       
 
Olivier Pujo et le groupe Stadiste ont souffert face à Lannemezan mais se sont accrochés                                         
Amical. Bagnères pas encore dans le coup
C'est l'envie qui a manqué en début de match à des Bagnérais en rodage, logiquement battus 36-29.
BAGNÈRES 29 - LANNEMEZAN 36 (MT 8-19).
Stade du Bouscarret - Maubourguet.
Arbitre : Cédric Hueso (Occitanie), assisté de Eric Lascombes et Thomas Guinle (Occitanie).
Bagnères : 4 E Domecq (28'), Arbaud (65'), Cayrolle (74'), Pujo Q. (80') ; 1 P Lassalle (40') ; 3 T Vidal (65', 74', 80').
Lannemezan : 6 E (4', 11', 34', 43', 53', 78') ; 3 T (11', 34', 43').
Stade Bagnérais (XV de départ) : Matier ; Lang, Pucheu, Lastisnères Palacin, Arbaud ; (o) Lassalle, (m) Danos ; Gayri, Capberbet, Domecq ; Dupont, Dutrey ; Boada, Pujo (cap.), Acosta.
Le groupe : (Avants) Delpech, Bude, Brau, Bernard, Basile, Lisbani, Bayac, Elgujauri, Pujo Q. - (Arrières)  Cayrolle, Dubarry, Vidal, Cabanne, Dulucq.

C'est avec un groupe fortement remanié et très jeune que la Stade Bagnérais s'est déplacé à Maubourguet pour y affronter Lannemezan en match de préparation. Autant le dire de suite, il n'y a pas eu de suspens dans ce match maîtrisé par les Rouge et Blanc, plus en place, avec plus d'automatismes, qui ont pris d'entrée les Noirs à l'envie. C'est ce qu'il a manqué aux Bagnérais dans le premier quart d'heure. Privés de ballon, battus dans les duels, les hommes de Cazaux et Fourtané ont laissé la maîtrise du match aux Lannemezanais qui inscrivaient deux essais. Côté Bagnères, sur le terrain, beaucoup de jeunes Espoirs, un maximum de recrues, et trop peu de cadres, en particulier devant, absents pour des raisons diverses (travail, vacances, blessure...). Un groupe auquel il a fallu un peu de temps pour se mettre en place, trouver des repères. Au fil des minutes, les Noirs, emmenés par le toujours combatif Olivier Pujo, se montraient plus agressifs défensivement et pouvaient enchaîner des temps de jeu. Ils étaient récompensés à la demi-heure après trois rucks dynamiques dans les 40m adverses, Théo Danos expédiait le jeu petit côté. Enchaînement de passes et en bout de ligne Aubin Domecq. Le jeune 3ème ligne Espoirs cassait le dernier plaquage pour aplatir en coin. Un retour au score de courte durée. Les joueurs du Plateau réagissaient, remettaient la main sur le ballon, bien aidés par les largesses et errements défensifs Stadistes encore par moments fébriles. Sanction, nouvel essai encaissé. Une pénalité de Maxime Lassalle clôturait le score avant de rentrer au vestiaire. La maîtrise est toujours Lannemezanaise.
Une seconde mi temps encorageante.
On pouvait craindre pour les Noirs qui encaissaient deux nouveaux essais en moins d'un quart d'heure. Même entame qu'en première mi temps. Les entrées derrière de cadres comme Cabanne et Dubarry, dynamisaient le jeu Stadiste. La conquête, avec des motifs de satisfactions sur l'ensemble du match, venait apporter de l'eau au moulin et mettre les Noirs sur de bons rails. C'est Aingel Arbaud, arivé du Stado à l'intersaison, qui ouvre la bonne série Bagnéraise. Un premier essai sur un ballon de récupération, après deux passes, Arbaud en hérite sur son aile, déborde, et passe la ligne. Théo Vidal, entré à l'ouverture, transforme. La jeune et nouvelle équipe Stadiste prend la main et la garde avec un second essai de Yann Cayrolle, lui aussi entré en cours de jeu. Un passe au pied de Vidal dans la course d'Arbaud qui récupère sur l'aile, déborde et recentre au pied. Un coup de pied parfaitement dosé qui retrouve un Bagnérais pour son demi de mêlée lancé qui va aplatir sous la barre transversale. La transformation de Vidal passe au-dessus. A deux minutes du terme Lannemezan inscrivait un essai, mais le dernier mot revenait aux Bagnérais. Une passe au pied lumineuse de Théo Vidal atterrit dans les bras du 3ème ligne Espoir Quentin Pujo qui jongle une peu avec le ballon le long de la ligne de touche, résiste au dernier défenseur pour marquer. La transformation en coin est réussie par Vidal.
Un match de préparation difficile, il fallait s'y attendre. Beaucoup de travail avec une équipe Bagnéraise en reconstruction quasi totale et un nouveau projet de jeu, il fallait s'y attendre. Mais pas d'envie, d'engagement, donc pas de maîtrise, on ne s'y attendait pas. Il faudra mettre les deux pieds dans les starting blocks ensemble et de suite dès le prochain match de préparation face à Castanet, vendredi 23 août à 18h30 au stade Marcel Cazenave. Les Espoirs joueront à la même heure en amical face à Castanet au stade de La Plaine. Après Match "Grillades Frites" à Cazenave pour échanger et partager un bon moment avec les joueurs.
 
2019-08-19
 
       
 
Face à Lannemezan, David Fourtané et Christophe Cazaux vont pouvoir se faire une idée un peu plus précise du nouveau groupe Stadiste 
Amical. Bagnères à balles réelles
Pour son premier match de préparation le Stade Bagnérais retrouve Lannemezan le 17 août à 16h à Maubourguet.
Bagnères et Lannemezan, comme la saison passée, évolueront dans la même poule cette année, pourtant les deux équipes vont s'affronter en match amical le samedi 17 août à 16h au stade du Bouscarret de Maubourguet. Les Stadistes vont commencer leur préparation sur un air de derby face aux joueurs du Plateau qui avaient remporté les deux confrontations la saison dernière en championnat. Ça c'était avant, et même si ces deux défaites sont restées dans un coin de la tête, c'est une nouvelle aventure que le Stade Bagnérais se prépare à vivre. Après un stage au Pays Basque, et en attendant le championnat, c'est match amical à balles réelles qui va se jouer au Bouscarret pour les Noirs de Cazaux et Fourtané. La confrontation Piémont-Plateau est toujours respectueuse mais jamais neutre. Elle n'en est que plus excitante.
Assimiler et s'approprier le projet de jeu.
Avant ce premier match de préparation, le groupe s'est éloigné de Bagnères, au Pays Basque, sur les hauteurs de Saint de Luz, plus exactement à Sare, accueilli par le club du Sarako Izarra Rugby qui a mis ses installations et son grand sens de l'hospitalité à la disposition des Stadistes. Un stage cohésion qui a d'abord contribué à créer des liens supplémentaires entre les nouveaux et les anciens, et consolider ceux déjà existants. Un stage qui a aussi été grandement consacré au sportif, pendant lequel les joueurs et le staff ont beaucoup et bien travaillé à l'abri des regards, dans la confidentialité nécessaire pour commencer à entrer collectivement dans un championnat qui débute dans moins d'un mois. Avec en toile de fond le projet de jeu que staff et joueurs veulent et vont mettre en place Les Noirs ont repris le chemin de Cazenave mardi, entraînement ce vendredi et samedi dans la matinée. Le groupe déjeunera en suivant sous les tribunes, puis rejoindra Maubourguet.
Une large revue d'effectif.
La préparation avec opposition commence donc le samedi 17 août avec ce derby amical contre Lannemezan au Bouscarret, rendez-vous estival maintenant habituel pour les Stadistes. Il est fort à parier qu'il n'y ait pas de très grands enseignements à tirer de cette rencontre si difficile soit-elle. On peut imaginer que le staff va faire tourner l'effectif fort d'une vingtaine de nouveaux joueurs. Par contre, on pourra se faire une idée sur les performances individuelles et collectives de chacun, sur la conquête, touche et mêlée, sur la défense, sur la solidarité et les intentions de jeu que les Stadistes afficheront. Il faudra tout de même sortir de ce test avec des motifs de satisfactions et des idées pour la suite de la saison. La structure des Noirs sera certainement plus précise lors du second match de préparation, le vendredi 23 août à 18h30 où Bagnères accueillera Castanet. Les supporters pourront voir le Stade Bagnérais, version 2019/2020 évoluer à Cazenave avec les Espoirs en lever de rideau à 16h30.
 
2019-08-16
       
 
Les Noirs donneront le coup d'envoi de leur championnat au stadium municipal d'Albi                                            
   
Calendrier Fédérale 1
Cliquez sur l'image
Calendrier Espoirs
Cliquez sur l'image
 
 
Calendrier 2019/2020 : Albi d'entrée
Les Noirs iront à Albi le 8 septembre pour l'ouverture du championnat.
Le calendrier avec les oppositions tant attendu a été dévoilé par la Fédération Française de Rugby. Et ce sera du lourd dès la première journée avec un déplacement dans le Tarn, plus précisément à Albi, ultra favori de cette poule 3, prétendant indiscutable à la montée en Pro D2. Un bien ? un mal ? nous le saurons le dimanche 8 septembre (ou le samedi 7) après ce premier match du championnat 2019/2020. Pour clôturer ce premier bloc, Bagnères recevra Graulhet le 15 septembre et se déplacera à Saint Sulpice sur Lèze le dimanche suivant. Le second bloc d'octobre ne sera pas non plus de tout repos avec la réception de Blagnac qui, comme Albi, a joué les demi-finales d'accession la saison dernière, puis ce sera un déplacement à Fleurance et les Noirs s'attaqueront aux derbies..
Lannemezan et Tarbes dans la foulée.
Pour terminer le second bloc, le Stade recevra Lannemezan. Pour démarrer le troisième bloc de novembre, les hommes de Cazaux et Fourtané iront à Trélut pour y défier le Stado. Ce bloc se terminera par Mauléon au stade Marius Rodrigo et la réception d'Oloron. La phase aller sera bouclée en décembre avec un déplacement à Lavaur le 1er et la réception de Pamiers le 8. L'année 2019 ne sera pas pour autant terminée puisque la première journée de la phase retour se jouera à Marcel Cazenave le 15 décembre avec la réception d'Albi. Après, ce sera la trêve des Confiseurs et la reprise du championnat le 12 janvier 2020. Ce ne sera certainement pas une promenade de santé pendant ces huit mois de compétition relevée, dans une poule qui devrait ressembler à celle de la saison dernière en terme d'homogénéité. Si l'on excepte les deux grands favoris que sont Albi et Blagnac, ce sera très serré autant pour la qualification que pour le maintien. Le Stade Bagnérais à sa carte à jouer.


2019-07-19
 
       
 
C'est une nouvelle saison qui démarre avec de nouvelles têtes sous le regard protecteur du Pic du Midi                               
Un recrutement bien ciblé
Le Stade Bagnérais s'est renforcé dans toutes ses lignes pour aborder la nouvelle saison avec plus de sérénité.
"On a mis les mains dans le cambouis" comme nous le confiaient les coachs David Fourtané et Christophe Cazaux. Les entraîneurs d'abord mais aussi le président Patrice Padroni épaulé par Alain Sarraméa, précieux relais entre le staff et le vice-président Marc Degrave, ainsi que le Pôle financier du SB, dernier rempart avant de finaliser la venue de pas moins de 21 nouveaux joueurs qui porteront le maillot Noir avec le groupe Senior, Équipe 1 et Espoirs confondus. "Les entraîneurs ont eu les joueurs qu'ils ont voulu. A ces joueurs de montrer qu'on ne s'est pas trompé". Le message du président Padroni après que le recrutement ait été bouclé est on ne peut plus clair. Ce dont on peut être certain c'est que l'intégration des nouveaux dans le groupe s'est faite immédiatement. Une très bonne chose pour la suite..
Des joueurs d'expérience mais surtout des jeunes. Des joueurs d'expérience mais surtout des jeunes.
Ce n'est certainement pas la qualité qui a manqué la saison dernière mais plutôt la quantité en terme de joueurs, particulièrement devant. C'est là que l'effort a été fait à l'intersaison. Les arrivées de joueurs d'expérience comme le pilier droit argentin Nicolas Basile (Bédarrides), du troisième ligne Julien Malaret (Lannemezan), ou encore du géorgien Mindia Elgujauri (Castanet) et de Julien Dubau (Ger-Séron) en seconde ligne vont faire du bien à un pack Stadiste avec ses incontournables cadres que sont Anibal Bonan, Olivier Pujo ou encore Guillaume Gélédan, Xavier Lisbani, Julien Dupont et Paul Pambrun. A eux viennent s'ajouter de nouveaux jeunes joueurs comme le talonneur Clément Cha (Lourdes), les piliers Clément Boada (Montauban), Simon Bude (Tarbes), Corentin Delpech (Lannemezan) et Baptiste Prat (Lescar), les troisième ligne  Maxime Capberbet (Tarbes), Germain Feuillerat (Lourdes), Guillaume Ramalho (Orthez), Gaël Sorbet (Ger-Séron), le seconde ligne Pierre Bayac (OBRC).
De nouveaux visages aussi dans le ligne de trois-quarts. Deux ailiers, Aingel Arbaud (Tarbes) et Jean Christophe Moynet (Angers), trois centres, Paul Pucheu (Morlaàs), Lukas Grimaud (Ger-Séron) et Sébastien Gallut (Lourdes), et de demi de mêlée, Maxime Foggiato (Juillan) et le gallois Isaac Nicholls dont c'est le retour au club, qui évolueront auprès de cadres comme Arnaud Dubarry, Julien Lastisnères-Palacin, Jérôme Cabanne, Benjamin Arnauné, et les tous les autres, sans oublier les jeunes qui se sont fait leur place la saison dernière devant comme derrière. Là aussi la liste est longue. Sur le papier, le groupe a de l'allure. Il va falloir qu'il en ait aussi sur le terrain.
Pour découvrir tous les nouveaux joueurs poste par poste cliquez ICI.


2019-07-20
 
       
 
Poule 3 : Bagnères, Albi, Blagnac, Lavaur, Tarbes, Lannemezan, Saint Sulpice sur Lèze, Oloron, Fleurance, Graulhet, Pamiers, Mauléon.
La poule Espoirs 2019-2020
Bagnères, Tarbes, Lannemezan, Lavaur, Graulhet et Saint Sulpice sur Lèze, c'est la poule des Espoirs du Stade Bagnérais. Contrairement à la saison passée, les Espoirs seront confrontés aux même équipes de la Fédérale 1 avec un calendrier identique. Reste à connaître les oppositions en espérant que les U23 recevront et se déplaceront en même temps que leurs aînés. Une poule de 6 dans laquelle il faudra sortir dans les deux premiers pour se qualifier, comme les deux années précédentes pour les Play Off. Ce ne sera pas tâche facile.
Manu Sanchez (Coentraîneur) : "Une poule relevée, avec pas mal d'inconnues. C'est un peu dommage qu'on ait Tarbes et Lannemezan parce que c'est toujours des matchs spéciaux et cela aurait été mieux de les jouer en Play Off comme l'année dernière C'est une poule qui sent bon le rugby avec des matchs un peu "tendus", donc c'est bien. On a pour objectif de se qualifier, on ne le cache pas. On a un groupe avec pas mal de renouvellement. On a eu peu de départs mais pas trop de juniors qui sont montés en nombre comme c'était le cas les autres années. On a donc étoffé le groupe avec des jeunes et toujours comme objectif d'en tirer le meilleur et de les faire progresser individuellement pour que toute l'équipe avance".
Une poule à l'accent Occitan
Le Stade Bagnérais évoluera dans la poule 3 et retrouvera les derbys avec Tarbes et Lannemezan.
Un grand pas en avant a été fait avec la divulgation des poules 2019-2020 à l'occasion du Congrès annuel de la FFR à Nantes. Le Stade connaît ses futurs adversaires : Albi et Blagnac les deux têtes de série qui ont joué les demi-finales d'accession la saison dernière respectivement contre Rouen et Valence-Romans, Tarbes demi-finaliste du Challenge Yves Du Manoir, Lavaur, Lannemezan et Saint Sulpice sur Lèze qualifiés pour le Challenge, Oloron, Fleurance, Graulhet repêché suite à la rétrogradation de Rodez en fédérale 3, et les deux promus Mauléon et Pamiers. Deux équipes de Nouvelle Aquitaine, les Béarnais d'Oloron et les Souletins de Mauléon, le reste aura un fort parfum d'Occitanie.
Une poule géographique qui satisfait les supporters et l'Amicale présidée par Christian Baqué qui n'auront pas de trop longs déplacements à faire. Une bonne nouvelle pour les joueurs qui comptent comme chaque année sur leur précieux soutien. Sportivement c'est une poule intéressante avec deux favoris à la qualification, Albi et Blagnac. Derrière les deux ogres de la poule, Lavaur et Tarbes seront dans la course, les autres places dans le Top 6 se joueront entre Bagnères, Lannemezan, Saint Sulpice et Oloron, mais Fleurance, Graulhet qui n'a gagné que deux matchs (et deux matchs nuls)  la saison dernière, Pamiers,  demi finaliste de fédérale 2, et Mauléon dont on connaît les valeurs se tiendront en embuscade. Aucune équipe ne sera à sous estimer. Toutes les équipes seront à prendre très au sérieux. Les Stadistes peuvent se nourrir d'ambitions, réussir le championnat qu'ils espèrent et qu'on attend d'eux sur les bords de l'Adour.
Ce qu'ils en pensent.
Olivier Pujo (Capitaine) : "C'est une poule intéressante, pas trop de déplacements lointains, à nouveau des derbys, deux demi-finalistes Albi et Blagnac, des équipes qu'on aime bien jouer comme Mauléon, Oloron... Je pense qu'il y aura du monde au stade avec des matchs intéressants. Il faudra batailler encore mais ce sera contre des équipes qu'on aime jouer. C'est une poule sympathique. J'espère qu'on sera un peu plus haut dans le classement que l'an dernier et on va tout faire pour. Mais c'est vrai que la poule est intéressante et on fera tout pour qu'il y ait encore du monde à Marcel Cazenave le dimanche".
Christophe Cazaux et David Fourtané (Entraîneurs) : "C'est une poule avec deux gros morceaux, Albi et Blagnac, et on rajoutera Lavaur et Tarbes. Quatre grosses équipes. Après tout le reste est homogène, donc on sera huit à se jouer les autres places de la poule. On va rester humbles, on va travailler, on va préparer ça comme il faut en attendant avec impatience le 8 septembre. Quant aux promus ce seront des équipes difficiles à jouer comme l'était Nafarroa l'an dernier. Il n'y aura pas de petites équipes dans cette poule. On fera match après match, sans rien calculer. On ne le cache, on redoutait avoir Albi et Blagnac qui étaient en demi finale d'accession l'an dernier, mais c'est comme ça. On va se préparer en conséquence. On va se battre pour la qualification ou le maintien. Ce sera en fonction du déroulement du début de saison".
Patrice Padroni (Président) : C'est une poule très bien pour nous. Géographiquement elle est très intéressante, les déplacements sont courts, c'est très bien pour nous et pour les supporters. On voulait surtout avoir Tarbes et Lannemezan pour pouvoir profiter de beaux derbys comme l'an dernier. On avait aussi espéré avoir Fleurance, c'est le cas. Ça va faire de beaux dimanches, pour les joueurs, pour les supporters
, ça va attirer beaucoup de monde à Cazenave. Blagnac et Albi, on va les attendre à Bagnères. Je connais bien Blagnac, ça fera un joli match à Bagnères, Albi, ça va nous donner l'occasion de montrer une autre image que celle de l'an dernier où le match s'était joué dans un contexte assez compliqué. Ceci étant, c'est une poule qui va nous permettre au moins de jouer, qui va nous permettre je pense d'assurer le maintien peut être plus rapidement que l'an dernier et pourquoi pas d'entrevoir autre chose. C'est l'objectif qu'on s'est fixé à l'intersaison. Je pense qu'on s'est donné les moyens de l'envisager. Maintenant, à nous de jouer".
 


2019-06-28
 
       
 
Les dirigeants et le staff senior ont accueilli plus de 50 joueurs sur la pelouse de Cazenave                                         
Le groupe Senior a repris l'entraînement
Cinquante joueurs se sont retrouvés à Cazenave dès le premier rendez vous de la saison.
C'est une nouvelle saison qui a démarré et même si le championnat ne débutera que le 8 septembre, le groupe Senior à déjà retrouvé le chemin du terrain autour de Christophe Cazaux et David Fourtané pour l'équipe de Fédérale 1, Manu Sanchez, Nicolas Buey, Marc Carrère et Sylvain Manse pour les Espoirs. Que des bagnérais aux commandes du groupe Senior qui s'est sérieusement renforcé cette année (pour information, nous présentons tous les jours trois nouveaux joueurs sur la page facebook du Stade Bagnérais). La préparation physique, menée par Nicolas Capoferri, est la priorité n°1, dans un second temps on passera à la mise en place du jeu. C'est sous les regards curieux mais aussi bienveillants de très nombreux supporters que les Noirs vont donc se retrouver tous les mardi et jeudi à 19h à Cazenave, et ce jusqu'au 25 juillet. Les joueurs auront deux semaines de vacances avec dans leur valise un programme de préparation physique à respecter. Le groupe se retrouvera à Cazenave dès le 6 août, puis au stade de La Plaine, et passera à trois entraînements par semaine jusqu'au coup d'envoi du championnat.
Un stage et deux matchs amicaux.
Trois jours de stage sont au programme les 9, 10 et 11 août, et les Noirs enchaîneront avec deux matchs amicaux. Le samedi 17 août à 17h à Maubourguet (on ne connaît pas encore l'adversaire), à l'occasion des traditionnelles Rencontres du même nom, et le vendredi 23 août à 18h30 au stade Marcel Cazenave où Bagnères recevra Castanet.


2019-06-27
 
       
David Fourtané un homme qui connaît bien la maison Noire et Blanche                                                  
David Fourtané de retour au Stade
Sam Brethous s'en va, David Fourtané lui succède aux côtés de Christophe Cazaux à la tête de l'équipe fanion.
L'aventure bagnéraise de Sam Brethous n'aura duré qu'une saison. L'entraîneur des avants met fin à sa collaboration avec le club "Mon activité professionnelle ne me permet plus d'allier mon travail et l'entraînement de l'équipe. C'est une décision difficile parce que je me sentais très bien au club. Je ne ferai pas d'infidélité au club, mais avec mon activité professionnelle ça allait être compliqué. Ne voulant pas faire les choses à moitié, je pense qu'il était préférable au club d'avoir quelqu'un d'investi à 100%" nous confiait il y a quelques jours le désormais ancien coach Stadiste. Pour lui succéder aux côtés de Christophe Cazaux, les dirigeants du SB se sont tournés vers David Fourtané. "Nous voulions un Bagnérais pour entraîner et c'est tout logiquement que notre choix s'est porté sur David qui a accepté de revenir" les mots de Patrice Padroni, nouveau président du club de la Haute Bigorre.
Une parenthèse de courte durée.
Il y a quatre ans presque jour pour jour, l'ancien capitaine des Reichel, et plus tard de l'équipe première, intégrait le staff senior aux côtés de Marc Dantin et Patrick Bentayou avec lequel il entraînait pendant les deux saisons suivantes jusqu'à qu'il décide de prendre un peu de recul. Une brève retraite puisque le technicien Bagnérais revient aux affaires un an après aux côtés de son ami Christophe Cazaux. Ce sont ces deux hommes, dont on connaît les qualités techniques et humaines, qui ont porté quasiment toute leur carrière de joueur le maillot Noir, qui auront en charge les destinées du groupe Senior pour la saison 2019/2020. Maintenant tout le monde s'affaire à boucler le recrutement qui sera très prochainement dévoilé.
 
2019-06-14
       
  Sommaire