L'ACTUALITE DU STADE BAGNERAIS
l'actualité du SB
Liens utiles Revue de Presse SB Mag Club Partenaires Accueil
 
  2022/2023 A la Une 

 
. Les Stadistes se manquent en Gironde
. Espoirs. Bagnères fait des économies d'énergie
.
Un Bagnères ambitieux pour un déplacement périlleux
.
Bagnères redevient le patron à la maison
.
Espoirs. Les Bagnérais enchaînent
.
Réussir le retour à Cazenave
.
Espoirs. une victoire pour commencer
.
Fatale indiscipline
.
Bagnérais, a vous de jouer
.
Bagnères-Lannemezan. Dommage...
.
Espoirs. Le derby pour Bagnères
.
Un Bagnères - Lannemezan de gala
.
Quand les vieux démons sortent
.
Bagnères-Mazamet-samedi à 16h à Maubourguet
    . Premier match test gagnant pour les Bagnérais  
       

Saison 2021/2022

Saison 2020/2021 Saison 2019/2020 Saison 2018/2019 Saison 2017/2018 Saison 2016/2017 Saison 2015/2016 Saison 2014/2015

       
 
Le deuxième essai bagnérais et premier sous ses nouvelles couleurs du demi d'ouverture Théo Degli Esposti               
Les Stadistes se manquent en Gironde
Saint Médard en Jalles a profité de la fébrilité et de l'indiscipline des Bagnérais pour s'imposer logiquement 26 à 19.
SAINT MÉDARD EN JALLES 26 - BAGNÈRES 19 (MT 13-0).
Arbitre : Kévin Garbay (Occitanie), assisté Corentin Latappy et Jérémy Cohen (Nouvelle Aquitaine).
Pour Saint Médard en Jalles : 3 E Dassé (31'), Barbe (40'), Lopez (46') ; 3 P (10', 64', 76'), 1 T (46') Toulouze.
Pour Bagnères : 3 E Grimaud (53'), Degli Esposti (72'), Ferras (81') ; 2 T (72', 53') Degli Esposti.
Stade Bagnérais : Dulucq ; Grimaud, Cabanne (cap), Dantagnan, Prieu ; (o) Degli Esposti, (m) Cayrolle ; Papavadze, Gélédan, Degrave ; Colombo, Hourclé ; Rokva, Bernard, Lortkipanidze. Sont entrés en jeu : Pujo, Reyes, Ferras, Gayri, Danos, Dubarry, Barats, Lisbani.

Les Bagnérais vont devoir s'habituer aux longs voyages et aux départs tôt le matin, il va y en avoir d'autres d'ici la fin de la saison. Comme à Langon les Noirs et Blancs ont mis près d'une heure à se réveiller dimanche laissant le champ libre à une équipe de Saint Médard en Jalles, promu aux dents longues, qui avait tout simplement plus envie. Mêlée moyenne, touche moyenne, des fautes de mains et déjà deux pénalités après trois minutes de jeu... Face à une équipe qui voulait aller chercher à domicile sa première victoire de la saison les Blancs et Noirs se sont rendu eux-mêmes, dès son entame, le match compliqué. On a vu des Bagnérais pas assez concernés pendant trop longtemps et encore une fois trop indisciplinés en concédant 19 pénalités dans la rencontre. Un handicap supplémentaire, pour ne pas dire une auto-flagellation, difficile à remonter face à des Poudriers bien concentrés sur leur sujet qui ont fait preuve de solidarité et joué un rugby propre en respectant les fondamentaux.
Le manque de réussite du buteur Stadiste venait s'ajouter au scenario déjà assez terne. Deux tentatives de Théo Degli Esposti, titulaire à l'ouverture, échouaient de très peu. Le ballon passait sous la barre transversale sur une première pénalité lointaine, poteau intérieur, rebond sur la barre transversale mais le ballon tombait du mauvais côté. Quelques minutes auparavant le buteur Saint Médardais avait ouvert le score pour les siens. Les Jaunes et Noirs allaient finir par trouver la faille devant des Bagnérais certes solidaires et généreux en défense mais beaucoup trop spectateurs dans le jeu. Un premier essai venait récompenser l'abnégations des Girondins, un second allait être marqué en toute fin de première mi temps. Il fallait que les hommes de Tom Seité et Sébastien Caujolle, dominés 13 à 0 à la pause, changent de comportement pour remonter à la surface.
Le banc met l'équipe dans l'avancée.
L'inquiétude et les interrogations suscitées dans le premier acte n'allaient pas disparaître. Six petites minutes de jeu seulement et les Bagnérais allaient concéder un troisième essai. Les locaux faisaient le break avec le bonus offensif provisoire en poche sans qu'il n'y ait rien à redire. Les Stadistes étaient toujours fanny (20-0). Le duo Caujolle-Seité comprenait qu'il fallait vite faire quelque chose. C'est intégralité du banc quientrait en jeu pour insuffler de l'allant à l'équipe. Les renforts allaient accomplir leur mission. Meilleure conquête, meilleure conservation, les Stadistes pouvaient enfin enchaîner les temps de jeu et entrer dans leur match, mais cette fâcheuse indiscipline allait freiner l'élan des Haut-Bigourdans. Malgré tout les Bagnérais commençaient à montrer leur vrai visage. Une belle offensive des trois-quarts envoyait Lukas Grimaud en bout de ligne qui débordait sur son aile le dernier défenseur pour un premier essai transformé. Le match devenait haché, les deux équipes commettant pas mal de fautes, mais on retrouvait des Bagnérais plus déterminés et menaçants. Temps fort à l'entrée des 22m adverses, le ballon parvenait à Théo Degli Esposti qui montrait ses talents de joueur de Seven. Deux défenseurs éliminés dans un mouchoir de poche sur deux crochets assassins, accélération pour finir le travail sous les perches. Il se chargeait lui-même de la transformation. Les Noirs et Blancs faisaient le forcing pour revenir au score mais des fautes bêtes les empêchaient de mettre plus de rythme. La volonté de ne pas rentrer bredouille du stade Robert-Monseau allait tout de même être récompensée. Pénal touche dans les ultimes secondes, Pierre Ferras, grand fournisseur de ballons dans l'alignement en seconde période, était à la conclusion du maul initié par tout son pack. Un troisième essai qui apporte le point du bonus défensif à des Bagnérais en mal de confiance et toujours pas dans les clous avec le règlement.
Point noir, la blessure au genou du 2nde ligne Sylvain Hourclé.
 
2022-09-26
 
   
         
 
Comme un  sentiment d'impuissance chez des Bagnérais passés à côté de leur match                                     
Espoirs. Bagnères fait des économies d'énergie
Les Stadistes à côté de leur match ont subi la loi des Saint Médardais qui s'imposent avec le bonus.
SAINT MÉDARD EN JALLES 23 (BO) - BAGNÈRES 12 (MT 8-6).
Arbitre : Damien Larénie (Nouvelle Aquitaine).
Pour Saint Médard en Jalles : 3 E (28', 47', 72') ; 2 P (2', 56'), 1 T (72').
Pour Bagnères : 4 P Foggiato (7', 9', 50', 61').
Stade Bagnérais : Bastouilh ; Lang, Domerc, Guyon, Ibos ; (o) Sautedé, (m) Foggiato (cap) ; Desbois, Pujo, Malaret ; Dubau T., Mathis ; Estradéra, Dubau A., Barbé. Sont entrés en jeu : Jean Cazeneuve, Soulère, Grisenti, Ténet, Cazaux, Fagotto, Meynier.

Pour ne pas faire le voyage à vide de Gironde il fallait à minima réaliser une prestation digne de ce nom. L'excès de confiance est une des causes (elles sont nombreuses) du non-match des hommes de Maxime Foggiato qui ont peut être sous estimé un adversaire de qualité. Une entame moyenne des Bagnérais fréquemment pénalisés qui ne les empêchaient pas de mener de trois points (3-6) grâce au pied de Foggiato. Dans le jeu, pas grand-chose si ce n'est des ballons perdus ou rendus sur de nombreuses fautes. Quand on subit on est pénalisé. Les Blancs et Noirs, en souffrance, maintenaient leur avantage au score jusqu'à la demi-heure de jeu en partie grâce à une défense solidaire qui allait commencer à s'user à force d'être sollicitée. C'est sur une pénal-touche, alors que les Bagnérais étaient réduits à 14, que les Girondins allaient trouver la faille en passant la ligne sur un ballon porté. Dominés, les Noirs et Blancs ne comptaient que sur leur courage pour résister jusqu'à la pause où ils viraient avec deux points de retard. Cela tenait presque du miracle.
Pas mieux en deuxième mi temps.
Quarante dernières minutes à sens unique au cours desquelles les Bagnérais n'auront pas su profiter de leurs trop rares temps forts se contentant de deux pénalités de Maxime Foggiato pour scorer pendant que Saint Médard en Jalles, qui aura eu le match en main quasiment de bout en bout, inscrivait une pénalité et deux nouveaux essais, bonus offensif en cadeau final. Les Stadistes n'ont pas existé dans ce match, ou si peu. Ils n'ont pas été au degré de concentration, d'humilité, d'investissement et de précision que le championnat va exiger. Un championnat dans lequel, avec cette défaite à zéro point, les protégés de Julien Ferreira et Ludovic Colomès dégringolent de la première à la cinquième place au classement. Fort heureusement ils ont eu suffisamment d'orgueil dimanche dans ce match raté pour ne pas prendre une raclée au tableau d'affichage, dans la manière cela y ressemble un peu.
 
2022-09-26
   
         
 
Jérôme Cabanne et les Bagnérais veulent avancer dans ce championnat                                          
Un Bagnères ambitieux pour un déplacement périlleux
Le Stade Bagnérais se rend à Saint Médard en Jalles pour progresser encore et encore.
Premier match de l'automne et dernier d'un bloc que les Noirs voudraient bien terminer, pour le classement et pour la confiance. Les hommes de Sébastien Caujolle et Thomas Seité auront face à eux dimanche un adversaire coriace à la quête d'une première victoire "Prêt à faire un gros match face à Bagnères" dixit dans la presse Hervé Dubes coprésident du SMRC. Le solide et bien armé promu Saint Médard en Jalles, qui avait terminé à la seconde place de sa poule la saison dernière, sera prêt à accueillir devant son public une équipe de Bagnères qui doit être bien consciente de la tâche qui l'attend. On a pu le constater face à Peyrehorade, la construction du jeu prend forme sur le terrain et même s'il y a encore des imperfections les joueurs se trouvent de mieux en mieux et prennent du plaisir. Maintenant, à Olivier Pujo et ses coéquipiers de régler leur manque de discipline de ce début de championnat, indiscipline souvent due à trop de générosité. Staffs et joueurs le reconnaissent c'est un des problèmes à gommer très rapidement si Bagnères veut pouvoir prétendre à exister et jouer son jeu. Il y a eu des progrès de réalisés dans ce domaine face à Peyrehorade où les Stadistes ont certes été sanctionnés encore trop de fois mais sans prendre de cartons contrairement à Langon où ils avaient récolté trois jaunes et un rouge. Maîtrise, sérénité et beaucoup d'envie collective seront nécessaires dimanche si les Bagnérais veulent confirmer leur bon match de la semaine dernière et ramener quelque chose de leur déplacement en Gironde.
La passe de trois pour les Espoirs ?
Avec deux victoires en deux matchs la confiance s'installe petit à petit dans le groupe Espoirs. Une confiance qui ne doit pas se transformer en euphorie, souvent source de déconcentration. Le travail dans l'humilité se poursuit donc pour les jeunes protégés de Ludovic Colomès et Julien Ferreira qui vont devoir se démultiplier dimanche sur le terrain de Saint Médard en Jalles pour tenter de conserver une journée de plus leur invincibilité. Les Girondins battus chez eux lors de la première journée ont remis les compteurs à zéro le week end dernier en allant s'imposer largement à Salles. Après un retard à l'allumage les Saint Médardais auront le désir lancer leur saison en faisant chuter Bagnères, une des trois équipes de la poule encore invaincues. Les Noirs auront eux comme repère pour rivaliser en Gironde le match réalisé dimanche dernier qui a été en grande partie bien maîtrisé. Tout ne fut pas parfait mais les bases et les intentions ont été là. Si les Stadistes soignent leur entame, en maintenant le niveau de générosité qu'on leur connaît, il y aura match au stade Robert Monseau.
 
2022-09-23
   
         
 
Les trois quarts Stadistes ont souvent pris l'initiative devant leur public                                              
Bagnères redevient le patron à la maison
Les Stadistes ont mis une mi temps à évacuer le stress et l'emporter avec le bonus offensif face à Peyrehorade.
BAGNÈRES 27 (BO) - PEYREHORADE 9 (MT 10-6).
Arbitre : Mathieu Dagon (Nouvelle Aquitaine), assisté Bastien Rodriguez et Laurent Espinasse (Occitanie).
Pour Bagnères : 3 E Prieu (32'), Colombo, (57'), Degrave (73') ; 2 P (21', 65'), 3 T (32', 57', 73') Decelle.
Pour Peyrehorade : 3 P (9', 39', 51') Discazeaux.
Stade Bagnérais : Dulucq ; Prieu, Cabanne, Dantagnan, Grimaud ; (o) Decelle, (m) Danos ; Sauné, Papavadze, Ferras ; Colombo, Bellot ; Lisbani, Pujo (cap), Lortkipanidze. Sont entrés en jeu : Bernard, Reyes, Hourclé, Gélédan, Degrave, Foggiato, Dubarry, Rokva.

Il fallait briser cette malédiction à Cazenave qui ne durait que depuis trop longtemps. L'occasion se présentait pour les Blancs de mettre fin à une triste série de défaites en championnat avec la venue de Peyrehorade, dans leur stade, devant leur toujours nombreux public qui a encore compté. Les Bagnérais n'avaient plus gagné à domicile depuis le succès face à Auch la saison dernière. Un bail. Cette victoire tant espérée des hommes de Sébastien Caujolle et Thomas Seité a été longue a se dessiner face à une équipe de Peyrehorade de qualité qui est restée à portée de fusil pendant quasiment une heure en produisant beaucoup de jeu, bien aidée par des Bagnérais encore quelques fois maladroits et indisciplinés. Une pénalité de part et d'autre à la demi-heure de jeu avant que Tom Decelle ne débloque la situation. Relance de ses 40m du demi d'ouverture Stadiste, petit coup de pied par dessus récupéré pour servir d'une sautée bien ajustée Hugo Prieu. L'ailier Bagnérais déposait les deux derniers défenseurs pour aller sous les poteaux. Decelle transformait mais les Blancs n'allaient pas savoir conserver ce mini break d'avance faute à leur indiscipline qui permettait de voir Peyrehorade revenir à quatre points au moment de regagner les vestiaires.
L'obstination récompensée.
Les hommes d'Olivier Pujo allaient se libérer au fil des minutes en tenant plus le ballon mais une fois de encore l'indiscipline allait coûter trois nouveaux points. Le bloc défensif Bagnérais, bien plus agressif qu'en première période, allait finir par rendre la vie moins facile aux Landais. Les Stadistes commettaient moins de fautes, entraient dans le match et occupaient le camp adverse. Les avants flirtaient un long moment avec la ligne d'en but adverse, Alfonso Colombo relevait une dernière fois le ballon pour aplatir. Le premier essai du vaillant seconde ligne sous les couleurs du Stade Bagnérais. Avec la transformation et une nouvelle pénalité de Decelle les Blancs se mettaient à l'abri d'un essai transformé. La domination des Stadistes allait être récompensée une troisième fois. Pénal touche captée par Pierre Ferras, relais de Michaël Degrave qui se démenait dans la défense Landaise, bien soutenu par ses coéquipiers, pour terminer derrière la ligne. Decelle ne manquait pas la transformation. Les Bagnérais n'allaient plus desserrer leur étreinte et ouvrir leur saison à Cazenave par une victoire bonifiée. Au coup de sifflet final c'était un agréable parfum de satisfaction et de soulagement retrouvés qui flottait sur le terrain et dans les tribunes.
Les réactions après la rencontre.
 
 
2022-09-19
   
         
 
En bon capitaine Lucas Desbois a souvent mis l'équipe dans l'avancée                                            
Espoirs. Les Bagnérais enchaînent
Les Stadistes valident leur victoire à Langon en dominant Peyrehorade à domicile 29-14.
BAGNÈRES 29 - PEYREHORADE 14 (MT 16-7).
Arbitre : Lénaïc Ovize (Occitanie).
Pour Bagnères : 2 E Gayri (35'), Barats, (58') ; 5 P (1', 11', 32', 42', 48'), 2 T (35', 58') Sautedé.
Pour Peyrehorade : 2 E de pénalité (30'), Deleu (68') ; 1 T Mulero (68').
Stade Bagnérais : Meynier ; Fourcade, Domerc, Gallut, Ibos ; (o) Degli Esposti, (m) Sautedé ; Gayri, Pujo, Desbois (cap) ; Trapaidze, Grisenti ; Soulère, Dubau A., Buey. Sont entrés en jeu : Jean Cazeneuve, Dubau J., Mathis, Dubau T., Bastouilh, Barats, Lang, Estradéra.

A Langon les Noirs, très mal entrés dans le match, avaient souffert dans le premier quart d'heure. A Bagnères pour leur premier rendez-vous à domicile ils ont été "à l'heure", comme leurs nombreux supporters. Les Stadistes ont pris le match par le bon bout. Une grosse pression défensive, une bonne conquête et du rythme dans l'animation offensive. Il fallait tout cela en même temps pour contenir une belle équipe de Payrehorade. Avec une mêlée bousculée, c'est la touche qui a fourni des munitions que les Bagnérais ont exploité avec détermination mettant la défense adverse en difficulté et à la faute. Deux pénalités de Baptiste Sautedé, auteur de 19 des 29pts de son équipe, donnaient une petite avance aux Noirs qui se devaient de rester vigilants devant des Landais combatifs et joueurs. Quelques imperfections, fautes de mains, mauvais choix, privaient les Bagnérais de faire un peu plus la différence au tableau d'affichage. Les Verts et Blancs allaient prendre le score à la demi-heure de jeu. Trois mêlées consécutives à 5m sanctionnées, M. Ovize allait sous les poteaux pour un essai de pénalité. Baptiste Sautedé ne laissait pas le temps au doute de s'installer en convertissant une pénalité dans la foulée. Les Noirs reprenaient le match à leur compte, mettant fréquemment la défense Landaise en difficulté. Une défense qui allait finir par se faire trouer après un bel enchaînement et une percée du capitaine Lucas Desbois qui jouait un deux-contre-un parfait avec son compère de la 3ème ligne Quentin Gayri qui concluait sous les poteaux. Sautedé transformait. Neuf points d'avance pour les Noirs à la pause.
Bagnères maîtrise.
Desbois et ses coéquipiers continuaient à imposer leur jeu, leur rythme et leur envie. Les Peyrehoradais à la faute offraient l'opportunité à Baptiste Sautedé de creuser un peu plus l'écart peu après le coup d'envoi du second acte. Le demi de mêlée et buteur Stadiste ne s'en privait pas. Il récidivait quelques minutes plus tard avec une nouvelle pénalité. Dans ce long temps fort c'était au tour des trois quarts de se mettre en évidence. Bastien Barats concluait un bel enchaînement derrière la ligne adverse résistant au retour de deux défenseurs. Avec la transformation de Baptiste Sautedé, les Noirs avaient un avantage de 22pts à l'heure de jeu. Les Landais montraient qu'ils étaient une équipe de caractère en réduisant la marque par un essai de leur 3/4 aile Deleu transformé par Mulero entré en seconde période. Les Bagnérais allaient gérer leur confortable avance jusqu'au coup de sifflet final et signer une seconde victoire consécutive, la première de la saison devant leur public de Cazenave.
Ils l'on dit
Julien Ferreira entraîneur des avants : Le résultat est là, beaucoup mieux en conquête (touche) ce qui a permis de voir quelques belles actions Encore du travail pour apprendre à terminer les coups et scorer. Point noir la blessure de Choco - luxation de l'épaule pour le pilier Bastien Buey -. Sinon belle partie dans l'ensemble.
Ludovic Colomès entraîneur des trois quarts : Cela fait plaisir d’enchaîner une deuxième victoire et de valider celle à Langon. Tout ne fut pas parfait loin de là. On a vu une équipe sur courant alternatif capable de très très bonnes choses, notamment sur des mouvements avants - trois quarts, et également des choses très approximatives. Tout cela doit nous permettre de bosser dur cette semaine afin d’aller chercher une victoire à Saint Médard et valider notre premier bloc. Également grosse satisfaction de la victoire de la Une bonifiée. Je pense que nous bossons en parfaite entente avec Tom et Seb comme un vrai club avec deux équipes ambitieuses.
Tom Grisenti "On s'était promis de gagner ici, on l'a fait".

 
 
2022-09-19
   
         
 
L'arbitre a dû trop souvent intervenir pour sanctionner l'indiscipline des Bagnérais  à Langon                          
Réussir le retour à Cazenave
Bagnères veut se sortir dès dimanche de cette spirale de défaites qui a commencée à la fin de la saison dernière.
La déconvenue à Langon fera partie des déceptions et des frustrations de ce début de saison "On a subi une partie du match, on a fait des fautes" résumait le capitaine Olivier Pujo "On continue de travailler. On continue à avancer. Il faut qu'on grandisse". Car c'est bien de cela dont il s'agit, Bagnères doit grandir. Les Stadistes ne peuvent plus se montrer autant indisciplinés dans un match et devenir beaucoup plus sereins dans leurs têtes. Ce sont les maux sur lesquels les hommes de Thomas Seité et Sébastien Caujolle se sont penchés cette semaine qui a précédé le premier match de la saison à Bagnères dans lequel l'équipe devra faire bonne figure devant son public. Côté rugby ce n'est plutôt pas mal pour ne pas dire bien. Belle touche, bonne mêlée, grosse défense et des trois quarts en jambes auxquels il manque encore un peu de justesse. A Langon le Stade Bagnérais a traîné avec lui le lourd boulet de l'indiscipline la grande majorité de la partie et il a aussi manqué de lucidité. Face à Peyrehorade il va falloir rectifier le tir.
Les Landais viennent en leaders.
Peyrehorade a démarré le championnat en trombe à domicile en passant six essais au promu Salles, prenant seul la tête de la poule grâce au point de bonus offensif. On l'a vu la saison dernière, l'équipe du Pays d'Orthe est un équipe généreuse, joueuse qui s'est bien renforcée à l'intersaison. Bagnères va devoir être à son meilleur niveau, l'apprentissage en Fédérale 1 l'année dernière s'est transformé en expérience chez les Landais qui viennent en Haute Bigorre sans pression. Concentration maximale pour les Stadistes qui vont jouer pour la première fois de la saison dans leur stade, devant leur public, ce public qui sait leur donner de la force. A Olivier Pujo et ses hommes de savoir s'en servir pour renouer avec la victoire sur leur pelouse.
Les Espoirs pour confirmer.
Comme la saison dernière (c'était à Auch) les Espoirs Stadistes ont débuté leur championnat avec une victoire à l'extérieur samedi dernier à Langon. Un succès bon pour le moral obtenu à l'envie et grâce à la précision du pied de Maxime Foggiato qui repart sur les mêmes bases que la saison dernière. Mais, on l'a constaté, il reste encore beaucoup à faire dans ce jeune groupe en pleine reconstruction. C'est un tout autre profil d'équipe qui se dresse sur la route des Noirs dimanche après-midi. Peyrehorade vient de signer une victoire probante sur ses terres face à Salles en inscrivant quatre essais mais pas de bonus. Autant dire que c'est une équipe décomplexée qui va se présenter sur la pelouse de Cazenave, et il y aura match. Les Bagnérais ont été absents en première période la semaine dernière en Gironde, "Dimanche à Bagnères il faudra être à l'heure" prévenait Julien Ferreira coentraîneur aux côtés de Ludovic Colomès. Le public aussi devra être à l'heure. Coup d'envoi à 14h.
 
2022-09-16
   
         
 
Maxime Foggiato et les coachs ont su trouver les mots à la mi temps pour renverser la vapeur                          
Espoirs. Une victoire pour commencer
Le 5 sur 5 de Maxime Foggiato permet aux Noirs de l'emporter sur le fil à Langon 14 à 15.
LANGON 14 - BAGNÈRES 15 (MT 11-3).
Stade Comberlin - Langon
Arbitre : Anthony Ehrmann (Nouvelle Aquitaine).
Pour Langon : 1 E (27') ; 3 P (5', 16', 72')).
Pour Bagnères 5 P Foggiato (1', 23', 50', 57', 74').
Stade Bagnérais : Meynier ; Estrade, Dantagnan, Gallut, Fagotto ; (o) Sautedé, (m) Foggiato (cap) ; Desbois, Pujo, Sauné ; Barrère, Trapaidze ; Soulère, Dubau A., Buey. Sont entrés en jeu : Jean-Cazeneuve, Estradéra, Dubau T., Ténet, Dubarry, Domerc, Ibos.

Les Bagnérais ont soufflé le froid puis le chaud à Langon. Le froid, proche du glacial par moments, en première période dans laquelle les Stadistes n'ont jamais réussi à entrer. Des fautes, des mauvais choix mettaient trop fréquemment les Noirs sous la pression d'une belle équipe de Langon très joueuse. Régulièrement pénalisés, les Bagnérais allaient se retrouver en infériorité numérique pendant dix minutes suite à un carton jaune un peu sévère sur un plaquage estimé haut de Sébastien Gallut. Dans la continuité, une seule erreur de la défense, souvent mise à contribution, permettait à l'arrière Girondin d'aller à l'essai. Un avantage de huit points pour Langon à un quart d'heure de la pause qui n'augmentera pas grâce à une grosse débauche d'énergie défensive de Bagnérais qui avaient besoin de rentrer aux vestiaires pour se remettre la tête à l'endroit.
Un tout autre visage.
On imagine que le "hair dressing" des coachs et du capitaine pendant la pause a dû être quelque peu musclé. On l'imagine en constatant le changement radical d'attitude des Bagnérais dès leur retour sur la pelouse de Comberlin. Plus déterminés, précis et entreprenants, les Noirs allaient commencer à poser des problèmes à des Girondins à leur tour pénalisés. Des fautes que Maxime Foggiato, auteur de tous les points de son équipe, se chargeait de convertir. Un avantage d'un point à l'heure de jeu pour les Noirs et dix dernières minute au cours desquelles chaque équipe allait chercher à faire plier l'autre. Langon reprenait le score sur pénalité mais les Bagnérais n'abdiquaient pas poussant à nouveau les locaux à la faute dans les ultimes minutes. Pénalité 40m en coin que le buteur et capitaine Stadiste convertissait sans trembler en une victoire qui semblait impossible quarante minutes plus tôt.
Le 3ème ligne Lucas Desbois, les entraîneurs Julien Ferreira et Ludovic Colomès sont unanimes "On revient de loin".
 
 
2022-09-12
   
         
 
Pierre Ferras et l''alignement Bagnérais ont survolé les débats à Langon                                           
Fatale indiscipline
L'après midi langonaise a été compliquée pour des Bagnérais qui ont donné le bâton pour se faire battre.
LANGON 15 - BAGNÈRES 3 (MT 8-0).
Stade Comberlin - Langon
Arbitre : Anthony Mercapide (Nouvelle Aquitaine), assisté Clément Lhomond et Frédéric Sedan (Nouvelle Aquitaine).
Pour Langon : 2 E Fumey (40'), Mendy (43') ; 1 P Castanier (2'), 1 T Dimitri (43').
Pour Bagnères 1 P Decelle (47').
Stade Bagnérais : Dulucq ; Prieu, Cabanne, Grimaud, Fourcade ; (o) Decelle, (m) Danos ; Malaret, Degrave, Ferras ; Hourclé, Bellot ; Lisbani, Pujo (cap), Reyes. Sont entrés en jeu : Bernard, Lortkipanidze, Colombo, Papavadze, Gélédan, Cayrolle, Degli Esposti, Rokva.

Ce n'est pas le résultat que l'on attendait dans le clan Bagnérais. Avec 3 cartons jaunes et 1 rouge dégainés au cœur du match par M. Mercapide, Bagnères a été condamné à se priver d'une bonne partie de les chances de pouvoir véritablement se jauger face à une équipe annoncée parmi les favoris de la poule. L'indiscipline aura perturbé les plans des Bagnérais qui se seront retrouvés à deux reprises à treize contre quinze. La première double infériorité numérique aura suffi Langon pour inscrire les deux seuls essais de la rencontre que les Noirs ne parviendront pas à remonter malgré tous les efforts consentis en seconde période. Olivier Pujo et ses coéquipiers ont fait beaucoup trop de fautes mais ils ont aussi fait de bonnes choses sur la pelouse de Comberlin. Bonne entame des Noirs, menés 3-0, qui se créent une belle occasion initiée par leur ligne de trois-quarts, Thomas Fourcade perd son un-contre-un en bout de ligne. Une défense agressive et bien en place, une mêlée qui tient le choc, une touche royale toute la rencontre, Bagnères est dans le match mais rend trop de ballons pour pouvoir peser un peu plus sur une belle équipe de Langon à domicile.
Tout bascule à la 30ème.
Avec plus de rigueur sur des détails et une meilleure conservation les Bagnérais pouvaient faire leur match et y croire. Mais un grain de sable supplémentaire venait enrayer la machine. L'indiscipline. Sanctionnés trop souvent, les Noirs allaient finir par le payer cher. Olivier Pujo écopait d'un carton jaune à la demi heure de jeu pour une faute au sol, même cause même effet pour Xavier Lisbani qui le suivait six minutes plus tard. Les Stadistes allaient devoir terminer la première mi temps et commencer la seconde à treize. Les Rouges et Blancs n'allaient pas laisser passer l'aubaine. Malgré une défense acharnée des Bagnérais Lagon fait le break en inscrivant deux essais à zéro passe, un à la fin du premier acte l'autre dès la reprise. Dans le dur mais courageux les hommes de Thomas Seité et Sébastien Caujolle allaient réagir.
Le point du défensif aurait été mérité.
Les Bagnérais faisaient le dos rond jusqu'au retour des punis grâce à une défense très solidaire. Ils reprenaient du poil de la bête à quinze contre quinze. Plus appliqués ils pouvaient enchaîner les temps de jeu et mettre Langon sous pression. Tom Decelle débloquait le compteur sur pénalité. La plus belle occasion était pour Lukas Grimaud qui poursuivait un coup de pied rasant de son demi de mêlée Théo Danos dans le dos de la défense Girondine. Le centre Bagnérais était le premier sur le ballon mais un petit rebond capricieux lui faisait commettre un en-avant dans l'en but. Pas de petit rebond capricieux et c'est un autre match qui commence. Intouchables dans les airs, dominateurs en mêlée grâce à l'apport du banc, les Noirs sentaient qu'ils pouvaient revenir au score mais le grain de sable de la fin de la première période faisait son retour au mauvais moment. Hugo Prieu écopait d'un carton jaune peu avant l'heure de jeu, rouge pour Julien Malaret quatre minutes plus tard. A treize contre quatorze (carton jaune au 3ème ligne Langonais) Bagnères allait bien résister sans encaisser le moindre point. La fin du match était toute à l'avantage du Stade Bagnérais qui passait les dix dernières minutes dans les 22m adverses, poussant Langon à répéter les fautes notamment sur les ballons portés consécutifs à des pénal touches. Deux cartons jaunes pour les locaux et les fautes continuaient. L'arbitre de la rencontre aurait peut être pu aller sous les poteaux pour un essai de pénalité synonyme de bonus défensif sans doute mérité pour Bagnères.
Sébastien Caujolle (coentraîneur) "On avait prévenu les garçonss pourtant..."
 
 
2022-09-11
   
         
 
Les Bagnérais ont eu lors de leur dernier match de préparation un avant-goût du défi physique qui les attend en Gironde    
Bagnérais, à vous de jouer
Langon-Bagnères, un choc de costauds en ouverture du championnat samedi au stade Comberlin.
Depuis la mi-juin les Bagnérais se préparent pour ça. Pour jouer le premier match d'une compétition qui va leur demander beaucoup d'efforts mais qui peut aussi leur procurer beaucoup de plaisir. Le championnat commence samedi à Langon (17h15 et 19h) face à des Girondins qui ne cachent pas leur ambition, comme Bagnères, de terminer la phase de qualification dans le Top 4. Il n'y aura donc pas de round d'observation. La phase de préparation aura permis au Stade Bagnérais de remettre la machine en marche et de se lancer dans la construction d'un nouveau projet de jeu, et de vie lire . Le bilan de ces deux mois est positif, sauf en termes de résultats. Dans ce domaine le Stade Langonais n'a laissé que peu de miettes à ses adversaires dans cet avant-championnat en signant trois victoires (Castelsarrasin et Salles) dont une sur un club de Nationale 2 (Floirac). Le groupe du nouveau duo d'entraîneurs Christophe Hamacek-Romain Cabannes semble prêt à accueillir le Stade Bagnérais. "Pour Bagnères il faudra que l’on se concentre sur notre partition à nous autant devant que derrière et faire correctement avec les cartouches qu'on aura" confiait le capitaine Langonais Boris Fumey il y a quelques jours dans la presse locale. Le groupe de Thomas Seité et Sébastien Caujolle sait depuis longtemps où il met les pieds samedi et a de bonnes raisons de se sentir concerné.
"On sera prêts".
Dès le premier match du championnat les hommes d'Olivier Pujo ont un gros défi à relever face à une très solide équipe de Langon, notamment devant où le combat s'annonce intense en particulier en mêlée, dans les rucks et en défense. Les Noirs vont devoir se montrer très performants d'entrée. L'exigence qui tire tout le monde vers le haut, cette exigence que demande sans cesse Thomas Seité, devra être à son niveau maximum dans les temps forts comme dans les temps faibles. Les Bagnérais devront être très solides sur les bases mais il faudra faire plus devant Langon en écartant les ballons pour jouer. Le jeu, l'envie, la discipline et la constance qui feront probablement pencher la balance dans un premier match que les Bagnérais attendent avec impatience. Sébastien Caujolle "Tout le monde a hâte d'y être, les joueurs ont hâte d'y être. Allons-y avec toute la volonté, toute la fierté et toute l'humilité qu'on peut avoir... On sera prêts". Coup d'envoi du bras de fer à 19h.
Les Espoirs diminués mais déterminés;
Le groupe de Julien Ferreira et Ludovic Colomès n'a pu que trop rarement s'entraîner comme il l'aurait souhaité depuis le début de la préparation. Des garçons en vacances, d'autres pris par leur travail ou blessés ont fait que les Espoirs ne se sont pas toujours retrouvés au complet aux entraînements. Mais ils ont bien travaillé en réussissant leurs rencontres amicales avec un match victorieux et bien maîtrisé devant Lannemezan. On a retrouvé un groupe avec l'envie et la solidarité qui l'ont accompagné tout au long de la saison la saison dernière. Une bonne base pour une équipe jeune, remaniée à l'intersaison, avec de nouveaux coachs, qui part tout de même un petit peu vers l'inconnu dans certains domaines. Les Bagnérais vont à Langon pour se rassurer et se construire des certitudes, mais ils vont en Gironde avec l'état d'esprit qu'on leur connaît pour jouer et se faire plaisir.
 
2022-09-09
   
         
 
Le derby d'inauguration du stade Roland-Bertranne SB-CAL ne s'est pas passé comme espéré               
Bagnères-Lannemezan... Dommage
Le derby ne s'est pas invité à la fête en l'honneur de Roland Bertranne.
BAGNÈRES 0 - LANNEMEZAN 3 (MT 0-0).
Stade Roland Bertranne - Ibos.
Arbitre : Christian Coussan (Occitanie), assisté Thierry Méliet et Bastien Breidenbach (Occitanie).
Pour Lannemezan : 1 P Espilando (67').
Stade Bagnérais : Dulucq ; Fourcade, Dantagnan, Cabanne, Prieu ; (o) Decelle, (m) Danos ; Ferras, Papavadze, Sauné ; Bellot, Colombo ; Lisbani, Pujo (cap), Lortkipanidze. Sont entrés en jeu : Bernard, Reyes, Rokva, Hourclé, Gayri, Malaret, Degrave, Cayrolle, Degli Esposti.

Le très nombreux public massé dans les tribunes et autour du stade Roland-Bertranne ne demandait qu'à s'enflammer dans ce match de gala qui clôturait une très belle et émouvante journée d'inauguration. Il n'a eu l'occasion de le faire qu'à deux ou trois reprises dans un derby où Bagnérais et Lannemezanais ont passé la quasi totalité de leur temps à se chambrer, se chamailler jusqu'à une "générale" récompensée par un carton rouge et un jaune dans chaque camp. Quelle tristesse. Pas de jeu, encore moins de grandes envolées dans un match d'un autre temps qui aurait dû être une fête. Les deux équipes se sont affrontées et finalement neutralisées dans un défi physique continuel très vite ennuyeux. Même les buteurs sont passés à côté. Quatre échecs côté Bagnérais, deux côté Lannemezanais. Le calice jusqu'à la lie. Le capitaine Stadiste Olivier Pujo ne cachait pas sa très grande déception d'avoir perdu ce match (0-3) "On voulait la victoire pour Roland Bertranne". Les Bagnérais se satisferont de leur capacité à répondre dans l'engagement, de leur conquête et de leur gros travail collectif défensif. Pour le reste...
Seité "J'ai vu des mecs se donner à 100%", Caujolle "On a montré qu'on était une équipe".
 
 
 
2022-08-29
   
 
La touche Bagnéraise pas loin du zéro pointé face à Lannemezan                                  
Espoirs. Le derby pour Bagnères
Premier galop d'essai victorieux pour les Espoirs qui dominent Lannemezan 14 à 7.
BAGNÈRES 14 - LANNEMEZAN 7 (MT 14-0).
Stade Roland Bertranne - Ibos.
Arbitre : Jonathan Cartier (Occitanie), assisté Yann Cornel et Christophe Claverie (Occitanie).
Pour Bagnères 2 E Gallut (3'), Grisenti (36') ; 2 T Sautedé.
Pour Lannemezan : 1 E (56') ; 1 T.

Malgré un bon nombre d'absents, les coéquipiers de Maxime Foggiato ont répondu présents pour le derby face à leurs homologues Lannemezanais. Un premier match amical, ou plutôt dirigé (on ne poussait pas les mêlées), qui a permis aux Noirs de se tester enfin. Un test positif avec une victoire et vingt première minutes bien maîtrisées à l'exception du secteur de la touche défaillant qui a privé les Noirs de nombreuses et précieuses munitions. Les jeunes protégés de Ludovic Colomès et Julien Ferreira ont répondu présents dans l'envie, la solidarité défensive et le combat. C'est qu'on attendait d'eux. Une bonne entame donnait rapidement l'occasion aux Bagnérais de se montrer dangereux Mêlée dans les 22m adverses, le ballon sortait rapidement, Sébastien Gallut en héritait deux passes plus loin. Le trois quart centre arrivé lancé faisait céder la défense des Rouges et Blancs pour franchir la ligne. Baptiste Sautedé transformait en bonne position. Malheureusement, l'indiscipline, un grand nombre de fautes de mains et quelques chamailleries (contrôlées) cassaient le rythme de la rencontre. Les Bagnérais, qui n'ont pas perdu leur grande qualité défensive de la saison dernière, allaient s'armer de patience et de persévérance. Peu avant la pause les Noirs allaient être justement récompensés par un essai du puissant 3ème ligne Tom Grisenti qui concluait une belle séquence entamée par les trois quarts, poursuivie par les avants. Avec la transformation de Sautedé, le Stade Bagnérais faisait le break.
Une défense rassurante.
Avec la forte chaleur qui régnait sur le terrain du stade Roland-Bertranne d'Ibos, le rythme allait baisser d'un cran en seconde période. Le match, toujours aussi engagé mais avec encore trop de déchet technique, s'équilibrait dans le premier quart d'heure. Les Noirs imprécis en touche rendaient des ballons à des Lannemezanais qui se montraient entreprenants. Malgré une belle solidarité défensive les Stadistes allaient finir par encaisser un essai à l'heure de jeu après une série de pick-and-go proches de la ligne. Lannemezan revenait à portée d'un essai transformé. Un avantage que les Bagnérais allaient défendre et conserver jusqu'au bout. Un premier match victorieux contre le voisin Lannemezanais c'est toujours bon à prendre. Mais il reste encore beaucoup de travail.
 
2022-08-29
   
         
 
Les Bagnérais vont poursuivre leur marche en avant face à Lannemezan                               
 
                                   
Un Bagnères - Lannemezan de gala
Le SB et le CAL vont se retrouver en match amical samedi à Ibos pour l'inauguration du stade Roland-Bertranne.
"Il était hors de question de refuser d'aller jouer pour Roland Bertranne, même si nous avions prévu un match amical à Bagnères. Compte tenu de tout ce qu'a fait et fait encore Roland pour nous, nous nous devions de jouer contre Lannemezan à Ibos" précisait le président du Stade Bagnérais Patrice Padroni lors de la dernière assemblée générale du Club. "C'est un grand honneur pour nous de faire l'inauguration de ce stade. J'espère qu'on sera digne de cet évènement". A travers ces mots on comprend ce que représente Roland Bertranne pour le Stade Bagnérais et pour cette ville de rugby qu'est Bagnères de Bigorre.
Bertranne : carrière d'un phénomène.
 L'international n°616, "le petit taureau furieux" comme l'avait baptisé Roger Couderc, c'est 69 sélections au centre de l'attaque de l'Équipe de France avec le record toujours inégalé de 46 capes consécutives avec le maillot frappé du Coq. Le célèbre numéro 13 c'est 11 Tournois des V Nations d'affilée, 2 Grands Chelems, 1977 et 1981, le plus marquant étant celui de 1977 remporté avec les 15 mêmes joueurs sans avoir encaissé le moindre essai. Un record qui ne sera jamais battu. Roland Bertranne c'est 7 tournées avec les Bleus (Afrique du Sud, Argentine, États Unis et Australie), les Barbarians, l'équipe du "reste du monde" en 1971. Blessé, il aura manqué l’inoubliable exploit d’Auckland, le 14 juillet 1979. C'est une formidable carrière de joueur au Stade Bagnérais de 1969 à 1983 (avec une escapade d'une saison -72/73 - à Toulon), deux finales du championnat de France en tant que capitaine des Noirs (1979 et 1981)... et même le Paris Dakar en 1982 qui sonnait la fin d'une grande carrière internationale. C'est ce joueur, ce phénomène devrait on dire, cet homme fidèle, discret, passionné, aimé et respecté qui sera honoré par ses anciens coéquipiers d'Ibos, du Stade Bagnérais et par une pléiade d'internationaux samedi dans les tribunes du stade de la commune où il est né qui portera désormais son nom : le stade Roland-Bertranne.
Un derby pour terminer la série des matchs de préparation.
C'est évènement, parce que c'est est un, ne fait pas oublier aux Bagnérais leur ultime match de préparation avant le premier bloc du championnat qui débute le samedi 10 septembre à Langon (17h15 et 19h). Oubliée la frustration de la semaine dernière où le problème majeur a été le manque de sérénité et de lucidité dans les dernières minutes de la rencontre. Il y a eu, et c'est heureux, beaucoup de bonnes choses face à Mazamet. L'agressivité et la solidarité défensive, la conquête, l'animation offensive et trois essais en récompense. Les Stadistes se sont immédiatement remis au travail pour consolider les acquis, gommer les imperfections d'avant saison. La volonté commune de progresser est là. Samedi face à Lannemezan, pensionnaire de Nationale 2 qui vient de renforcer son effectif en conséquences, Bagnères espère franchir un nouveau palier dans sa préparation. Pour cela les hommes de Sébastien Caujolle et Thomas Seité vont devoir élever encore leur niveau d'exigence dans tous les secteurs du jeu et construire leur match sans précipitation. Plus qu'un match amical, c'est un derby dans lequel on devrait assister, comme à chaque fois entre les deux équipes, à une belle épreuve de force. Lannemezan, entraîné par Sam Brethous et Sébastien Pettigiani, deux vielles connaissances, va vouloir assumer son nouveau statut de pensionnaire de N 2, Bagnères montrer qu'il est à la hauteur du défi dans un contexte qui sera un peu particulier il faut le reconnaitre. "On jouera pour gagner, mais on jouera surtout pour Roland" confiait le président Padroni il y a quelques jours. Entre le sportif et l'émotionnel on devrait en avoir pour le compte.
Les Espoirs de Bagnères et Lannemezan en lever de rideau.
Après un entraînement dirigé instructif et surtout très offensif de la part des Stadistes qui se sont fait plaisir face au Marquisat vendredi dernier à La Plaine, c'est un gros test qui attend les hommes du duo Ferreira-Colomès face à des Lannemezanais qui, même si c'est un match amical, qui vont avoir l'esprit revanchard avec en mémoire les deux lourdes défaites concédées devant Bagnères la saison dernière en championnat. Un  test pour une jeune équipe Espoirs Bagnéraise prometteuse, remaniée à l'intersaison, privée de pas mal de joueurs pour ce derby, qui va se retrouver pour la première fois en situation de match. Une découverte en quelque sorte mais aussi des attentes. C'est d'abord dans l'état d'esprit que les Bagnérais vont être observés mais aussi dans leur capacité à rivaliser dans la conquête, le combat et dans le jeu. Le travail réalisé depuis plusieurs mois devra être mis en application pour se rassurer et prendre du plaisir à se retrouver sur le terrain. Coup d'envoi à 15h.
 
2022-08-26
   
         
 
Le demi d'ouverture Tom Decelle au départ et à la conclusion du troisième essai bagnérais                   
Quand les vieux démons sortent
Les Bagnérais laissent échapper la victoire dans les arrêts de jeu pour finalement s'incliner 24-27 face à Mazamet.
BAGNÈRES 24 - MAZAMET 27 (MT 10-10).
Stade du Bouscarret - Maubourguet.
Arbitre : Rémy Janotto (Occitanie).
Pour Bagnères : 3 E de Pénalité (40' + 4'), Pujo (52'), Decelle (58' ) ; 1 P Degli Esposti (14'), 2 T Decelle (52', 58') .
Pour Mazamet : 3 E Destruelli (40'+1'), Live (75'), Caminati (83') ; 2 P 10', 49') Dejan, 3 T Dejean (40'+1'), Dalbeau (75', 83').
Stade Bagnérais : Dulucq ; Fourcade, Grimaud, Decelle, Prieu ; (o) Degli Esposti, (m) Danos ; Ferras, Papavadze, Gayri ; Bellot, Hourclé ; Rokva, Pujo (cap), Reyes. Sont entré en jeu : Lortkipanidze, Lisbani, Maura, Colombo, Malaret, Degrave, Sauné, Cayrolle, Ho Mouye.

Les Stadistes ont remporté la première étape de leur préparation, ils ont perdu la seconde en ayant quasiment le match en main jusqu'à dix minutes de son terme. A Maubourguet, le Stade Bagnérais, encore en construction, a montré ses limites et le travail qu'il reste à faire pour les repousser et devenir une équipe compétitive pendant quatre vingt minutes. Avec Mazamet Bagnères a eu un avant goût de ce qu'allait être la Fédérale 1 cette saison et n'a pas su répondre jusqu'au bout à la constance et à la grande exigence que va demander le championnat. Une première mi temps équilibrée, des défenses bien en place et une pénalité de part et d'autre au bout d'un quart d'heure dans un match engagé qui ne parvenait pas à se débrider. Les hommes du duo Seité-Caujolle, bien que contestés en mêlée, se montraient entreprenants, enchaînant les temps de jeu mais rendaient trop de ballons. La justesse technique, pas assez souvent au rendez vous, empêchait une bonne cpour entrer convenablement dans la partie. Les Noirs et Blancs allaient aussi manquer de concentration, en particulier en fin de première période quand ils encaissaient un essai transformé après une pénalité jouée rapidement à un mètre de la ligne. Un manque collectif coupable qui avait pour effet de faire réagir les Stadistes. Ils répliquaient dans la foulée en se voyant accorder un essai de pénalité après une action où le ballon circulait de mains en mains, poursuivie par un petit "par-dessus" au pied de Théo Danos pour Lukas Grimaud qui était repris illicitement par le dernier défenseur. Les deux équipes regagnaient les vestiaires dos à dos.
Une second mi temps presque idéale.
Les Bagnérais revenaient sur la pelouse avec de meilleures dispositions. Plus d'agressivité dans le combat et en défense, une mêlée retrouvée, une maîtrise technique plus appliquée. Mazamet passait une pénalité mais Bagnères avait retrouvé des couleurs et pouvait enfin mettre son jeu en place. En moins d'un quart d'heure les Stadistes avaient réduit leur retard grâce à un essai d'Olivier Pujo. Le capitaine et talonneur Bagnérais était à la conclusion du travail de ses avants sur un ballon porté après une pénal touche. Tom Decelle transformait. On allait retrouver le demi d'ouverture, fraîchement arrivé en Haute Bigorre, quelques minutes plus tard au départ et à la finition du troisième essai. Relance de Decelle depuis ses 40m qui ajustait sa passe vers Romain Dulucq. L'arrière Stadiste débordait sur l'aile pour servir à l'intérieur son ailier Thomas Fourcade qui retrouvait Tom Decelle au soutien et à la conclusion d'une action rondement menée et d'un bel essai transformé par ses soins. Mazamet, bien que mené de 11 points à cinq minutes de la fin du temps réglementaire, ne s'avouait pas vaincu. Les Tarnais allaient profiter de quelques largesses défensives et du manque de sérénité des Bagnérais qui allaient subitement lâcher le fil du match, offrant deux essais à leurs adversaires. Le premier sur un ballon perdu dans leurs 22m, le second sur une touche rapidement jouée. L'envie de gagner des Mazamétains avait fait la différence. Les vieux démons qui ont hanté le Stade Bagnérais en fin de saison dernière sont eux ressortis. La préparation se poursuit pour être opérationnels le 10 septembre.
Olivier Pujo et Tom Decelle réagissent après le match.
 
2022-08-21
   
         
 
Les Bagnérais ont su se montrer offensif à Gruissan avec quatre essais en récompense                                
Bagnères-Mazamet samedi à 16h à Maubourguet
C'est une équipe expérimentée que le Stade Bagnérais va affronter au Bouscarret pour son second match de préparation.
La première sortie soldée par une victoire (26-7) était attendue. Elle a été instructive, intéressante et somme toute positive pour plusieurs raisons. Les joueurs, ont gagné, la bonne intégration des recrues et des Espoirs, le staff qui a pu vite cibler les axes de travail sur lesquels il doit s'appuyer, enfin pour les nombreux supporters qui posaient les premiers regards sur le nouveau Bagnères. La semaine dernière le groupe élargi composé par les nouveaux entraîneurs Thomas Seité et Sébastien Caujolle a donné l'envie, même si c'est encore beaucoup trop tôt pour se faire une idée précise, de voir un peu plus loin. Les Stadistes ont fait preuve d'un bel état d'esprit sur le terrain, avec plus ou moins de bonheur le souci de bien faire. Des attitudes qui montrent peut être déjà un désir de construire en commun quelque chose qui tient la route.
Pour autant, tout n'a pas été parfait, loin de là. Une touche avec de nouveaux joueurs dont il faut peaufiner les réglages. Pas encore suffisamment de maîtrise dans la conservation, quelques imprécisions dans les enchaînements ou les lacements de jeu, ont été aussi le lot de ce premier galop d'essai. Tout cela a été pointé du doigt par le staff et les joueurs qui ont travaillé toute la semaine pour améliorer les statistiques du plan de progression de leur préparation qui se poursuit jusqu'au 27 août.
On monte d'un cran.
Ce second match amical consécutif met la barre plus haute et accélèrer le tempo. Face à une équipe de Mazamet (actuellement en stage à Bagnères) dont on connaît les qualités, équipe estampillée Fédérale Une qui a gagné sa place dans le wagon des qualifiés la saison dernière, une équipe bien armée en réalisant un recrutement de qualité à l'intersaison, le Stade Bagnérais va devoir monter les curseurs dans ce match aux aux odeurs de championnat, être meilleur dans la concentration, le combat, dans l'agressivité défensive et dans le jeu. Dans ce second test et devant une opposition élevée, les hommes d'Olivier Pujo savent vont devoir booster leur niveau d'exigence pour surtout chercher à se faire plaisir et continuer à avancer sur le chemin que le groupe trace étape après étape depuis le mois de juin.

* la carte Abonné 2022/2023, en vente au secrétariat du SB et chez Bertranne Sports, ne donne pas droit à l'entrée au stade de Maubourguet. Merci pour votre compréhension
 
2022-08-19
   
         
 
Les Bagnérais ont enclenché la marche avant pour redémarrer sur de bonnes bases                                 
Premier match test gagnant pour les Bagnérais
Pour son premier match de préparation le Stade s'impose 27 à 6 à Gruissan.
GRUISSAN 7 - BAGNÈRES 26.
Arbitre : Thibaut Santamaria (Occitanie), assisté de Jonathan Gouzenne et Frédéric Monterde (Occitanie).
Pour Gruissan : 1 E collectif ; 1 T (22' - 1er tiers temps).
Pour Bagnères : 4 E Dulucq (4' - 1er tiers temps), de Pénalité (23' - 2nd tiers temps), Fourcade et Cayrolle (2' et 17' - 3ème tiers temps) ; 2 T Decelle et Degli Esposti.
Stade Bagnérais (Le groupe) :
Avants : Pujo O., Lisbani, Reyes, Colombo, Bellot, Hourclé, Ferras, Malaret, Degrave, Barbé, Sauné, Gayri, Gélédan, Rokva, Papavadze, Pujo Q., Maura, Buey, Dubau, Soulère.
Trois Quarts : Cabanne, Dulucq, Danos, Cayrolle, Grimaud, Decelle, Prieu, Degli Esposti, Croquet, Foggiato, Fourcade, Sautedé, Bastouilh.

Après une fin de saison dernière chaotique et à un mois du coup d'envoi du championnat qui débutera le samedi 10 septembre à Langon, les Bagnérais ont bien commencé leur bloc de trois matchs de préparation en retrouvant le goût sympathique de la victoire face à une solide équipe de Gruissan. Thomas Seité et Sébastien Caujolle, dont c'était le baptême du feu à la tête du groupe Senior, ont profité de ce premier galop d'essai pour faire une large revue d'effectif avec les nouveaux joueurs et l'incorporation des jeunes Espoirs qui ont très bien rempli leur rôle dans cette rencontre disputée sur trois périodes de 30 minutes qui s'est déroulée dans un excellent état d'esprit. Il ne fallait pas attendre très longtemps pour voir les Stadistes se mettre en action par l'intermédiaire de leurs trois-quarts. Michaël Degrave récupérait un coup de pied d'occupation dans ses 40m, le 3ème ligne centre relançait pour retrouver Théo Danos qui enchaînait avec Tom Decelle tout fraîchement arrivé à Bagnères. Le demi d'ouverture allongeait sa passe vers Hugo Prieu qui faisait la différence pour offrir un ballon d'essai à Romain Dulucq. L'arrière Stadiste résistait au retour du dernier défenseur pour pointer le ballon en coin. Belle entame signée par un très bel essai. La suite allait être un peu plus compliquée. Les Noirs et Blancs, qui n'avaient visiblement pas encore récupéré du chaud et long trajet dans l'Aude, allaient laisser le plus souvent l'initiative aux Gruissanais. Malgré une solide défense, les hommes d'Olivier Pujo cédaient sur un ballon porté bien organisé suite à une pénal touche. Le puissant pack Audois franchissait la ligne. Avec la transformation, l'Avenir Gruissanais prenait le score à la fin du premier tiers temps (7-5).
Les Bagnérais se (re)trouvent et font parler leur expérience.
Les Stadistes allaient entrer dans leur match, en se retrouvant notamment dans l'agressivité et le combat. Malgré une conquête qui connaissait quelques imperfections, Bagnères mettait petit à petit la main sur le match, contraignant les locaux à s'employer en défense. Le pack Stadiste reprenait des couleurs et finissait par être récompensé. Deux mêlées consécutives dans les 22m adverses sanctionnées. Sur la seconde, le 3ème ligne centre Davit Papavadze, nouvelle recrue du SB, partait seul à l'essai mais l'arbitre interrompait l'action pour accorder un essai de pénalité aux Noirs et Blancs (7-12). La troisième période allait être à l'avantage des hommes du duo Caujolle-Seité qui allaient faire parler la poudre dès les premières minutes. Un bon enchaînement avant - trois quarts, Tom Decelle prenait l'intervalle dans la défense Audoise pour délivrer un coup de pied pour Thomas Fourcade qui était le plus rapide pour signer le troisième essai des siens. Decelle transformait. L'expérience, le physique et une défense solidaire allait finir par faire plier Gruissan une quatrième fois. Un ballon porté des Noirs et Blancs s'organisait après une pénal touche à une dizaine de mètres de la ligne adverse. Davit Papavadze percutait bien relayé par son compatriote Giorgi Rokva repris à quelques centimètres de la ligne. Le ballon sortait rapidement du ruck pour Yann Cayrolle qui se retrouvait sans aucune opposition pour marquer en coin. Théo Degli Esposti, arrivé lui aussi à l'inter saison, transformait du bord de la touche et scellait la première victoire de la saison. Dans ce match de reprise au cours duquel aucune équipe n'aura jamais fermé le jeu, on retiendra en premier lieu le succès du Stade Bagnérais mais aussi l'engagement et l'état d'esprit des Noirs et Blancs qui avaient à l'évidence faim de victoire et de rugby. Maintenant Olivier Pujo et ses coéquipiers ont une semaine pour continuer à travailler, gommer les imperfections et peaufiner leur projet de jeu avant d'aller affronter Mazamet pour leur second match de préparation samedi prochain (20 août) à 16h au stade du Bouscarret de Maubourguet.
Les réactions des entraîneurs Thomas Seité et Sébastien Caujolle.
 
 
 
2022-08-14